Il apprit de ce qu'il souffrit
 
 
Cette expression est une formule frappée en langue grecque...
 
Cette expression est une formule frappée en langue grecque (jeu d’assonance : émathen aph’ôn épathen) et est utilisée assez couramment dans la réflexion sur l’éducation : tant dans la littérature grecque, que dans la Septante ou dans Philon. Elle renvoie à l’aspect d’apprentissage de l’expérience, en son caractère douloureux ou difficile, et aussi à la recherche du vrai et du bien dans la connaissance expérimentale. La lettre emprunte donc une formule classique de son époque, non tant dans le sens d’une vertu apprise longuement, mais pour établir un pont entre cette expérience commune et ce qu’elle tente de faire comprendre du mystère du Christ en sa passion.

 

© Jean-Marie Carrière, Cahier Évangile n° 151 (mars 2010) pages 22.
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org