833
Marie
832
Mariologie
653
Protévangile de Jacques
142
Beyers Rita
Le Protévangile de Jacques et le développement de la mariologie
Gros plan sur
 
Approfondir
 
Le “Protévangile de Jacques” a eu une influence décisive sur le développement de la piété et du culte liés à Marie...
 

L’Orient a toujours tenu en grand honneur le « Protévangile de Jacques ». Ce récit émouvant, imaginatif et accessible eut une influence décisive sur le développement de la piété, de l’iconographie et de la liturgie liées à Marie, qui fut reconnue comme « Mère de Dieu » dès le concile d’Éphèse en 431 et comme étant « toujours Vierge » dès le concile de Constantinople en 553. Le texte grec, dont on connaît aujourd’hui plus de cent cinquante témoins, fut traduit en de nombreuses langues orientales : syriaque, copte, arménien, géorgien, éthiopien, arabe. Les écrivains ecclésiastiques grecs l’acceptèrent et l’utilisèrent, aussi bien que les hagiographes, poètes et historiens. Dès le VIIe s., l’Église grecque commença à célébrer en l’honneur de la Vierge des fêtes qui se fondent sur des faits relatés par le « Protévangile » : la Nativité de Marie, la Présentation de la Vierge au temple, la Conception d’Anne, la Dormition d’Anne, la fête d’Anne et Joachim. Aussi est-ce surtout par le biais de grands recueils homilétiques et hagiographiques à usage liturgique que le « Protévangile » grec a été transmis.

L’Occident fut plus réticent et plus lent dans l’acceptation de fêtes mariales fondées dans la tradition apocryphe. Rome accueillit la fête de la Nativité de Marie au cours du VIIe s., mais la diffusion de cette fête et d’autres fêtes apparentées ne s’est pas faite partout au même rythme. Ce n’est qu’au début du XIIe s. que la fête de la Conception fut acceptée en Angleterre ; la fête de la Présentation de Marie au temple, très populaire en Orient, fut introduite grâce aux efforts de Philippe de Mézières et au drame liturgique sur le sujet qu’il fit jouer en Avignon en 1372 ; la fête de sainte Anne fut célébrée en la cathédrale de Worcester (Angleterre) en 1137, mais son culte ne connut son véritable essor qu’aux XVe et XVIe s. L’Occident suivit donc le modèle de l’Orient en mettant les récits apocryphes de plus en plus à contribution dans les textes utilisés pour la liturgie de ces fêtes.

Du VIe au XIVe s., le « Protévangile de Jacques » fut aussi une importante source d’inspiration en Orient pour d’innombrables représentations figurées de la vie de la Vierge ainsi que de la naissance et de l’enfance du Christ ; ses remaniements latins eurent une influence comparable en Occident dès le IXe s. Les représentations pouvaient soit concerner une scène isolée, soit constituer un cycle complet, soit encore fournir des scènes choisies qui s’inscrivaient dans un cycle biblique de plus grande envergure.

Les plus anciennes représentations remontent peut-être au IVe s. Les récits grecs et latins offrent une multitude de données narratives ; dans la mesure où les artistes ont repris ou cité ces motifs et détails caractéristiques, on peut saisir avec plus ou moins de certitude la tradition littéraire qui est à la base de la représentation iconographique. Il suffit d’évoquer ici, à titre d’exemple, les spectacleulptures ornant une des colonnes du ciborium de Saint-Marc à Venise (Ve-VIe ou XIIIe s.), les fresques de la chapelle de Joachim et Anne de Kizil Çukur en Cappadoce (VIIe s.), les panneaux sur la nativité de Jésus dans le plafond de l’église Saint-Martin de Zillis en Suisse (début du XIIe s.), les fresques de Giotto dans la Cappella degli Scrovegni de Padoue (1303-1305), la Tenture de la vie de la Vierge dans la collégiale Notre-Dame de Beaune (vers 1500), ou encore les riches illustrations ornant le manuscrit grec, conservé aujourd’hui à Paris, Bibliothèque nationale de France, (première moitié du XIIe s.) pour la vie de Marie selon le « Protévangile ».


© Rita Beyers, SBEV / Éd. du CerfSupplément au Cahier Évangile n° 148 (juin 2009), "Lire dans le texte les apocryphes chrétiens", p. 26.


 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org