647
Apocryphes chrétiens
96
Prieur Jean-Marc
148 - Les écrits apocryphes chrétiens
Gros plan sur
 
Approfondir
 
À côté du Nouveau Testament, il y a une multitude de récits et de discours que l'on qualifie souvent d' "apocryphes”...
 

Les écrits apocryphes font rêver. Contrairement à l’étymologie du mot « apocryphe », ils n’ont jamais été « cachés ». Ainsi le « Protévangile de Jacques », qui conte les enfances de Marie puis de Jésus, est une source importante de l’iconographie tant occidentale qu’orientale ; il est aussi à l’origine de la fête liturgique de la Présentation de Marie (21 novembre). Mais tous n’ont pas un abord aussi souriant. Il faut le dire : certains sont difficiles à lire et leurs arrière-fonds théologiques et polémiques nous sont devenus étrangers.

Les écrits apocryphes font rêver. On les a soupçonnés de détenir des informations importantes sur Jésus et ses disciples. Les situer dans leur contexte de production oblige à déchanter.

Ces trente dernières années ont vu un développement remarquable des études critiques et des traductions. L’Association pour l’étude de la littérature apocryphe chrétienne (AELAC) publie avec la même rigueur une série hautement scientifique (la « Series apocryphorum du Corpus christianorum ») et une collection de poche « Apocryphes », toutes deux aux éditions Brepols. La même association a été le maître d’œuvre de deux gros volumes parus dans la « Bibliothèque de la Pléiade ».

Les Cahiers Évangile, et surtout leurs Suppléments, renvoient parfois à ces écrits nés hors du canon officiel des Églises. Il manquait une présentation systématique. C’est désormais chose faite avec un Dossier rédigé par M. Jean-Marc Prieur. À ceux et celles qui regretteraient de ne pas lire quelques citations de textes eux-mêmes, nous renvoyons au copieux Supplément élaboré par une équipe de professeurs de l’université Marc-Bloch de Strasbourg et qui paraît conjointement à ce Cahier. Il en est le complément indispensable.

Autrefois, la théologienne France Quéré disait que « la foi, sous les désaveux officiels, a gardé une sensible mémoire » dont témoigne la popularité de certains de ces textes. Elle ajoutait que « le véritable service de la foi exige de la pensée qu’elle s’échappe, en rebelle et en artiste ». C’est ce qui justifie cette double publication.

La partie Actualités, à côté, paraîtra-t-elle plus terne ? Nous donnons un compte-rendu du pèlerinage maritime que le Service biblique catholique Évangile et Vie a mené sous la direction de l’agence Terre Entière à Pâques 2009. Au moment où se clôt l’année saint Paul, c’est à une véritable expérience œcuménique que nous avons participé. Avec beaucoup de joie.


Cahier Évangile n° 148
72 pages, SBEV/Éd. du Cerf, juin 2009



Sommaire du numéro
DOSSIER : Les écrits apocryphes chrétiens
par Jean-Marc Prieur


p. 03 - La littérature chrétienne ancienne est foisonnante. Le canon des Écritures du Nouveau Testament se stabilise au cours du IIe siècle alors même que circulent un certain nombre de récits que l’on va appeler « apocryphes ». Ce terme, d’abord employé par les milieux gnostiques pour désigner une doctrine secrète, va devenir péjoratif sous la plume des Pères de l’Église et qualifier des textes « faux », opposés aux écrits canoniques. Après une mise au point sur les canaux de transmission et les lieux de conservation, le premier chapitre de ce dossier tentera une définition plus affinée et un second chapitre passera en revue, de manière chronologique, une cinquantaine de textes.

p. 04 – Les écrits apocryphes chrétiens  Extrait à lire

         p. 5 : Conservation et transmission  Extrait à lire
         p. 10 : Que sont les écrits apocryphes chrétiens ?  Extrait à lire

p. 20 – Histoire de la rédaction des écrits apocryphes

         p. 21 : La première moitié du IIe siècle
         p. 25 : La seconde moitié du IIe siècle  Extrait à lire
         p. 37 : Le IIIe siècle
         p. 43 : Le IVe siècle et suivants   Extrait à lire 
         p. 53 : Les réécritures des textes apocryphes
         p. 56 : Les apocryphes en d’autres langues
         p. 57 : Prolongements

p. 59 – Intérêt des écrits apocryphes   Extrait à lire


               p. 73 – Liste des encadrés 
                     p. 5 : Deutérocanoniques et apocryphes  Encadré à lire
                     p. 14 : Des livres pour les néophytes
                     p. 24 : Le genre littéraire apocalyptique
                     p. 26 : Une interprétation dans les Actes de Jean
                     p. 29 : À propos de Thède
                     p. 54 : L’Évangile secret de Marc

p. 61 – Pour continuer l’étude
p. 62 – Index des apocryphes
p. 62 – Index des auteurs et textes anciens



ACTUALITÉS

p. 63 : Avec saint Paul en Méditerranée, par Sylvie Mériaux
Du 8 au 20 avril 2009, l’agence de voyages Terre Entière a organisé une croisière Saint-Paul sous la présidence du cardinal Roger Etchegaray. Elle en avait confié l’animation au Service biblique catholique Évangile et Vie (SBEV). Croisière ? Pèlerinage, plutôt. Et qui ne s’annonçait pas comme les autres pour trois raisons : l’année jubilaire, le cadre des fêtes pascales et son caractère œcuménique...

p. 66 - Des livres
La Bible d’Alexandrie (n° 15.3). Troisième livre des Maccabées (Traduction du texte grec de la Septante, introduction et notes par Joseph Mélèze Modrzejewski)
La Bible d’Alexandrie (n° 8) : Ruth (Traduction du texte grec de la Septante, introduction et notes par Isabelle Assan-Dhôte et Jacqueline Moatti-Fine)
Mario Liverani : La Bible et l’invention de l’histoire
Régis Burnet : L’Évangile de la trahison. Une biographie de Judas
Alain Marchadour : L’Événement Paul
Chantal Reynier : Saint Paul sur les routes du monde romain. Infrastructures, logistiques, itinéraires
Voir recensions 2009

p. 71 – Brèves

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org