128
Histoire
1300
Livre de Josué
1272
Midrash
25
Abadie Philippe
Josué 24 : Une relecture midrashique de l'histoire
Gros plan sur
 
Approfondir
 
Josué 24 est un midrash tardif, de style post-deutéronomiste.
 
Sans qu’un lien soit formellement établi avec le discours qui précède, Jos 24,1 (''Josué réunit toutes les tribus d’Israël à Sichem'') ouvre l’ultime développement du livre, l’alliance contractée avec Israël (v.1-28), suivie de la mort de Josué (v.29-31) et d’un bref retour sur les ossements de Joseph (v.32) qui pose un point d’orgue à une action commencée depuis longtemps (cf. Gn 50,24-25 ; Ex 13,19). Cette sépulture '' à Sichem, dans la portion de champ que Jacob avait achetée pour cent pièces d’argent aux fils de Hamor, père de Sichem '' (cf. Gn 33,19) achève le temps de l’exode et de la conquête, tandis que s’effacent les dernières traces de la génération du désert (la mort d’Eléazar, le fils de Josué, au v.33). Par ce biais, après avoir ouvert une issue vers l’avenir (l’alliance), le livre manifeste aussi l’ancrage dans le passé.

Un midrash anthologique. Jadis, nombre d’auteurs accordaient un arrière-fond historique à l’alliance contractée à Sichem (R. de Vaux). Notre lecture du livre invite plutôt à n’y voir qu’un midrash tardif, de style post-deutéronomiste, dont le plus proche parallèle serait Ne 9,6-32. En voici la structure :

v.1 : convocation de l’assemblée à Sichem

v.2-15 : discours de Josué
- v.2a : titulature divine
- v.2b-13 : préambule historique (en sept étapes : 2b ; 3-4 ; 5 ; 6-7 ; 8 ; 9-10 ; 11-13)
- v.14-15 : exhortation à choisir entre le SEIGNEUR et les idoles

v.16-24 : réponse du peuple - v.16-18 : engagement du peuple à suivre le SEIGNEUR
- v.19-21 : réaffirmation par Josué de l’exclusivisme yahviste
- v.22 : mentions des témoins
- v.22-24 : reprise de l’engagement du peuple

v.25-28 : scellement du pacte sur une pierre-témoin

v.28 : dislocation de l’assemblée


Comme en Jos 23, on peut deviner, en filigrane, le modèle littéraire détourné des traités de vassalité : titulature, rappel historique, engagement à la fidélité, disposition spécifique – l’exclusivisme yahviste –, appel aux témoins, cf. ''vous êtes témoins contre vous-mêmes'' (v. 22) et même la mention d’un document (la pierre). Mais il y a plus.

Récit ''anthologique'', Jos 24 développe nombre de thèmes contenus dans l’ensemble de la Torah. À titre d’exemple, considérons ce qui est dit de Jacob (v. 2) : l’évocation de l’habitat des Pères ''au-delà du fleuve'' est directement repris à Gn 31, 21, tandis que de Gn 31, 19-21.34-35 provient le thème du polythéisme des Pères. L’exhortation finale à ''enlever les dieux de l’étranger qui sont chez vous'' (v. 23) est un nouvel écho à cette figure, qu’il suffise de lire l’exhortation de Jacob à ses épouses en Gn 35, 2.4. Et la pierre érigée par Josué en témoignage d’alliance (v. 26-27) renvoie à l’alliance contractée entre Jacob et Laban selon Gn 31,45.48.

On trouverait ce même type d’écrire en ce qui concerne l’évocation de l’Exode aux v. 5-7, au travers de nombreux emprunts à Ex 14 : ''Je frappai l’Égypte […] Les Égyptiens poursuivirent vos pères avec des chars et avec des cavaliers […] Ils crièrent vers YHWH qui mit une nuée entre vous et les Égyptiens ; il fit venir sur eux la mer qui les recouvrit. Vos yeux ont vu ce que j’ai fait en Égypte.''

Quant à l’exhortation elle-même, elle reprend les termes clés de Dt 6 :
- ''des vignes et des oliviers que vous n’aviez pas plantés et dont vous mangez'' : Jos 24, 13 et Dt 6, 10-11;
- ''craignez YHWH et servez-le'' : Jos 24, 14 et Dt 6, 13-14 ;
- ''il est un Dieu jaloux […] Si vous abandonnez YHWH pour servir des dieux étrangers, il se retournera : il vous fera du mal et vous exterminera'' : Jos 24, 19-20 et Dt 6, 14-15.

Autant de traits qui manifestent le caractère tardif d’une écriture qui emprunte à toutes les traditions de la Torah. D’autant que seuls cinq textes font débuter leur rétrospective historique par l’époque patriarcale (Dt 4, 37-38 ; Dt 26, 5b-10 ; Ps 105 ; Ne 9, 6-32 ; et Jos 24), ce qui est un nouvel indice d’écriture tardive.

Josué et Moïse. Au terme du livre, Jos 24 propose donc une synthèse achevée de l’histoire au travers de la figure de Josué qui apparaît comme ''un nouveau Moïse''. Le fait est d’autant plus fort que la mention de Moïse en tête du v. 5 (''j’envoyai Moïse et Aaron'') est absente du grec et pourrait constituer – selon M. Anbar – une addition du texte hébreu, qui rompt l’équilibre du verset. Si tel est le cas, ''Moïse'' ne serait pas explicitement nommé dans la rétrospective historique. M. Anbar en tire des conséquences théologiques importantes : ''Après que l’école Dtr eut attribué à Josué la conquête de Canaan – conquête ‘idéologique’ sans fondation historique – un scribe postérieur a fait encore un pas en avant en lui attribuant les caractéristiques de Moïse.''

Sa manière de parler au v. 2 (''Ainsi parle YHWH, le Dieu d’Israël'') et le choix qu’il impose à Israël au v. 15 (savoir trancher entre YHWH et les idoles) l’apparentent aux prophètes (voir 1 R 18, 21), dont Moïse est la figure la plus achevée selon Dt 34, 10. Et c’est comme ''nouveau Moïse'' qu’il conclut ''une alliance pour le peuple'' et lui fixe ''un statut et un droit'' (v. 25) consignés dans les paroles d’un livre (v. 26a) et garantis par l’érection d’une pierre-témoin (v. 26b).

Un tel travail d’écriture à partir d’écritures antérieures jusqu’à produire, par imitation littéraire et développement midrashique, une nouvelle interprétation se retrouve ailleurs dans la Bible. Qu’il suffise de penser à l’uvre du Chroniste, vers le IVe s. av. J.-C., travaillant à nouveaux frais l’histoire déjà consignée dans les livres de Samuel et des Rois.


© Philippe Abadie, SBEV / Éd. du Cerf, Cahier Évangile n° 134 (décembre 2005) "Le livre de Josué, critique historique",  p. 46-47..
 
 
Jos 24
1Josué réunit toutes les tribus d'Israël à Sichem et il convoqua les anciens d'Israël, ses chefs, ses juges et ses scribes : ils se présentèrent devant Dieu.
2Josué dit à tout le peuple : « Ainsi parle le SEIGNEUR, Dieu d'Israël  : C'est de l'autre côté du Fleuve qu'ont habité autrefois vos pères, Tèrah père d'Abraham et père de Nahor, et ils servaient d'autres dieux.
3Je pris votre père Abraham de l'autre côté du Fleuve et je le conduisis à travers tout le pays de Canaan, je multipliai sa postérité et je lui donnai Isaac.
4Je donnai à Isaac Jacob et Esaü et je donnai en possession à Esaü la montagne de Séïr. Mais Jacob et ses fils descendirent en Egypte.
5Puis j'envoyai Moïse et Aaron et je frappai l'Egypte selon ce que j'ai fait au milieu d'elle, ensuite je vous fis sortir.
6J'ai fait sortir vos pères d'Egypte et vous êtes arrivés jusqu'à la mer. Les Egyptiens ont poursuivi vos pères jusqu'à la mer des Joncs avec des chars et des cavaliers.
7Vos pères crièrent vers le SEIGNEUR qui plaça des ténèbres entre vous et les Egyptiens, il fit venir sur eux la mer qui les recouvrit. Vos yeux ont vu ce que j'ai fait à l'Egypte. Vous êtes restés dans le désert pendant de longs jours.
8Je vous ai amenés au pays des Amorites qui habitent au-delà du Jourdain, mais ils vous firent la guerre. Je vous les livrai et vous avez pris possession de leur pays, je les ai exterminés devant vous.
9Balaq, fils de Cippor, roi de Moab, surgit pour faire la guerre à Israël. Il envoya chercher Balaam, fils de Béor, afin de vous maudire.
10Mais je ne voulus pas écouter Balaam : il dut vous bénir et je vous délivrai de sa main.
11Vous avez passé le Jourdain et vous êtes arrivés à Jéricho. Les maîtres de Jéricho vous firent la guerre - l'Amorite, le Perizzite, le Cananéen, le Hittite, le Guirgashite, le Hivvite et le Jébusite  -, mais je les livrai entre vos mains.
12J'envoyai devant vous les frelons qui les chassèrent loin de vous, les deux rois des Amorites ; ce ne fut ni par ton épée ni par ton arc.
13Je vous ai donné un pays où tu n'avais pas peiné, des villes que vous n'aviez pas bâties et dans lesquelles vous habitez, des vignes et des oliviers que vous n'aviez pas plantés et vous en mangez les fruits !
14« Maintenant donc, craignez le SEIGNEUR et servez-le avec intégrité et fidélité. Ecartez les dieux qu'ont servis vos pères de l'autre côté du Fleuve et en Egypte, et servez le SEIGNEUR.
15Mais s'il ne vous plaît pas de servir le SEIGNEUR, choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir, soit les dieux qu'ont servis vos pères lorsqu'ils étaient au-delà du Fleuve, soit les dieux des Amorites dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons le SEIGNEUR. »
16Le peuple répondit : « Quelle abomination ce serait pour nous d'abandonner le SEIGNEUR pour servir d'autres dieux !
17Car c'est le SEIGNEUR qui est notre Dieu, lui qui nous a fait monter, nous et nos pères, du pays d'Egypte, de la maison de servitude. Il a accompli sous nos yeux les grands signes que voici : il nous a gardés tout au long de la route que nous avons parcourue et parmi tous les peuples au milieu desquels nous sommes passés.
18Le SEIGNEUR a chassé devant nous tous les peuples, en particulier les Amorites qui habitent le pays. Nous aussi, nous servirons le SEIGNEUR, car c'est lui qui est notre Dieu. »
19Josué dit au peuple : « Vous ne pourrez pas servir le SEIGNEUR, car c'est un Dieu saint, c'est un Dieu exigeant qui ne supportera pas vos révoltes et vos péchés.
20Lorsque vous abandonnerez le SEIGNEUR et servirez les dieux étrangers, il se tournera contre vous pour vous faire du mal, il vous achèvera après vous avoir fait du bien. »
21Le peuple dit à Josué : « Non, car nous servirons le SEIGNEUR. »
22Josué dit au peuple : « Vous êtes témoins contre vous-mêmes que c'est vous qui avez choisi le SEIGNEUR pour le servir. » Ils répondirent : « Nous en sommes témoins. » -
23« Maintenant donc, écartez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous et inclinez votre coeur vers le SEIGNEUR, Dieu d'Israël. »
24Le peuple répondit à Josué : « Nous servirons le SEIGNEUR, notre Dieu, et nous écouterons sa voix. »
25Josué conclut un pacte avec le peuple en ce jour-là ; il lui fixa des lois et des coutumes à Sichem.
26Josué écrivit ces paroles dans le livre de la Loi de Dieu. Il prit une grande pierre qu'il dressa là, sous le chêne dans le sanctuaire du SEIGNEUR.
27Josué dit à tout le peuple : « Voici, cette pierre servira de témoignage contre nous, car elle a entendu tous les propos du SEIGNEUR lorsqu'il a parlé avec nous ; elle servira de témoignage contre vous, pour que vous n'alliez pas renier votre Dieu. »
28Josué renvoya le peuple, chacun dans son patrimoine.
29Après ces événements, Josué, fils de Noun, le serviteur du SEIGNEUR, mourut à l'âge de cent dix ans.
30On l'ensevelit dans le territoire de son patrimoine, à Timnath-Sèrah dans la montagne d'Ephraïm, au nord du mont Gaash.
31Israël servit le SEIGNEUR durant toute la vie de Josué et toute la vie des anciens qui vécurent encore après Josué et qui connaissaient toute l'oeuvre que le SEIGNEUR avait faite pour Israël.
32Quant aux ossements de Joseph, que les fils d'Israël avaient emportés d'Egypte, on les ensevelit à Sichem, dans la portion de champ que Jacob avait achetée pour cent pièces d'argent aux fils de Hamor, père de Sichem ; ils firent partie du patrimoine des fils de Joseph.
33Eléazar, fils d'Aaron, mourut et on l'ensevelit sur la colline de son fils Pinhas ; celle-ci lui avait été donnée dans la montagne d'Ephraïm.
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org