BIB 65 (Décembre 2005)
 
 
"Lire la Bible aujourd'hui". Numéro spécial à l'occasion de la célébration des 40 ans de la constitution conciliaire "Dei Verbum"
 
Lire la Bible aujourd’hui. Spécial "Dei Verbum" (1965-2005)

En novembre 2005, nous avons célébré les quarante ans de la constitution conciliaire "Dei Verbum", un grand texte dont la réception a croisé les chemins de l’œcuménisme et du dialogue entre Juifs et Chrétiens. À cette occasion, catholiques et protestants, dans le dossier principal de ce numéro du BIB, se livrent à un état des lieux de la lecture de la Bible aujourd’hui et prennent acte des mutations qu’elle subit…


p. 1-4 : La bible sans avoir peur (1ère partie)
par Jean-François Bouthors

La Bible, en ses multiples traductions et éditions, fascine. Elle intimide aussi. Un certain nombre de gens l’achètent, commencent à la lire et s’arrêtent. Quels sont les obstacles ? Dans un ouvrage paru au début de l’année 2005, "La Bible sans avoir peur", onze spécialistes ont tenté de les cerner. Dans sa préface, J.-F. Bouthors a ressaisi un certain nombre de fils conducteurs et s’est risqué à brosser un panorama de la lecture biblique en France. › › › Lire la première partie de cet article


p. 5-7 : L’Écriture et l’Église catholique. Relire "Dei Verbum"
par Gérard Billon

Selon un antique usage, lors du Concile Vatican II, chaque séance matinale s’ouvrait par l’intronisation de l’Évangile. Il ne s’agissait pas d’abord de l’honneur rendu à un livre fondateur, mais de la soumission à la Parole divine qui s’y donne à entendre. Pour les Pères conciliaires, il importait d’écouter le Seigneur Dieu avant de débattre des enjeux et des moyens de le proclamer. La constitution dogmatique "Dei Verbum" fit de cette pratique son incipit : "Écoutant religieusement et proclamant hardiment la Parole de Dieu…" › › › Lire cet article


p. 8-9 : Constitution conciliaire "Dei Verbum", chapitre VI : "La Sainte Écriture dans la vie de l’Église"

Le titre du chapitre VI de "Dei Verbum" a été repris lors d’un Congrès international qui s’est tenu à Rome du 14 au 18 septembre 2005. La Fédération Biblique Catholique l’organisait avec le Conseil Pontifical pour la promotion de l’Unité des Chrétiens dont elle dépend. Moins connu que les chapitres I, II ou III, ce chapitre VI a néanmoins été qualifié récemment de "sommet" de la Constitution par le cardinal Walter Kasper.


p. 10 : Quarante ans après le Concile, la Bible et la pastorale
par Gérard Billon

C’est en reprenant le titre du dernier chapitre de Dei Verbum, "L’Écriture sainte dans la vie de l’Église", que s’est tenu à Rome, du 14 au 18 septembre 2005, un Congrès international organisé par la Fédération Biblique Catholique et le Conseil Pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens. 380 personnes du monde entier y ont participé dont 60 évêques, une centaine de laïcs, des frères orthodoxes et protestants, des membres des religions juive et musulmane. › › › Lire cet article


p. 11 : L’inerrance biblique : la position des Évangéliques

par Louis Schweitzer

La Déclaration de Chicago (octobre 1978) est l’une des formulations les plus connues sur la question de l’inerrance biblique. Trois cents théologiens évangéliques de divers pays et de diverses confessions (anglicans, luthériens, réformés, baptistes etc.) s’étaient réunis pour préciser un certain nombre d’éléments de la doctrine de l’Écriture repris dans cette Déclaration. (Article suivi, dans la version papier du BIB, d’extraits de cette Déclaration, p. 13). › › › Lire cet article

p. 14-18 : La T.O.B. d’hier à aujourd’hui :
• "La T.O.B. : la traduction et ses mises à jour"
par Jean-Marc Babut
• "La T.O.B. : nous n’avons pas fini d’en voir les fruits ! "
par Christian Bonnet
La Traduction Œcuménique de la Bible est une des belles aventures éditoriales francophones de la fin du XXe siècle, signe visible du travail interconfessionnel, encouragé tant par le Conseil Oecuménique des Églises que par le concile Vatican II. Une première révision a eu lieu en 1988, une seconde, partielle, en 2004. Une troisième se prépare. La traduction serait-elle une tâche infinie ?
› › › Lire l'article de J.-M. Babut
› › › Lire l'article de Ch. Bonnet


p. 19 : Un lectionnaire pour la Fédération Protestante de France
par Sophie Schlumberger

Depuis les années 70, les catholiques disposent, pour leurs assemblées liturgiques, de plusieurs lectionnaires (Semaine, Dimanches et Fêtes, Sanctoral). Chaque lectionnaire comporte une liste de passages bibliques – à dire vrai assez incomplète, surtout en ce qui concerne l’A.T. – dans une traduction appropriée à la lecture publique. Les protestants français ont des pratiques plus diversifiées. Une petite équipe travaille actuellement à un lectionnaire dont voici l’objectif et les principes de base.


p. 20-23 : Étudier la Bible, désert et terre promise :
• " De quelques difficultés catholiques à lire la Bible "
par Pierre Debergé
"La place de la Bible dans les études de théologie protestante : indifférence, utilitarisme ou passion ?"
par Thomas Römer
L’un est catholique et l’autre protestant. Ils sont tous deux des professeurs reconnus pour leur talents de conférenciers. De leur expérience et de leurs années d’enseignement, ils tirent quelques convictions sur la place de la Bible dans les études des futurs acteurs pastoraux. D’accord ? pas d’accord ?
› › › Lire l'article de P. Debergé
› › › Lire l'article de Th. Römer


p. 24 : Nouvelles
du Service biblique de la Fédération protestante de France et du Service biblique catholique Évangile et Vie.
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org