1300
Livre de Josué
25
Abadie Philippe
134 - Le livre de Josué, critique historique
Gros plan sur
 
Approfondir
 
Avec sa série de massacres, le livre de Josué met mal à l'aise. Peut-être nous faut-il apprendre à le situer dans son temps, non dans le nôtre...
 
Josuah fight the battle of Jericho est un des "negro-spirituals" les plus entraînants. Qu’a-t-il de guerrier ? En rythmes joyeux, il chante le salut de Dieu. Comme tant d’autres "spirituals" composés par les esclaves des grandes propriétés américaines du XIXe siècle, il est traversé d’espoir humain et d’espérance chrétienne. Il apparaît comme l’un des épisodes les plus marquants de la grande histoire des interventions de Dieu pour les pauvres et les opprimés répétées pour Israël et parachevées en Jésus Christ.

Lorsqu’au XXe siècle, les archéologues ont fouillé le tell de Jéricho, force leur a été de constater qu’à l’époque supposée de l’arrivée des Hébreux conduits par Josué, il n’y avait qu’un tas de ruines. L’histoire biblique rejoindrait-elle le grand fond esthétique des mythologies du Proche Orient ancien ? De débats en relectures du livre de Josué, une autre bataille s’est jouée : son historicité – comme pour d’autres livres bibliques d’ailleurs.

Notre "Dossier" a l’ambition mesurée de présenter ce livre, ses questions et les réponses que l’exégèse critique et historique peut aujourd’hui apporter. Le récit biblique entretient bien des rapports avec l’histoire et l’examen de la figure de Josué laisse deviner celle de Josias, le grand roi réformateur du VIIe siècle av. J.-C. Ni calque ni masque, ce lien Josué-Josias est un des éléments de la première grande entreprise historiographique du Proche Orient, bien avant celle du grec Hérodote.

Les enquêtes et recherches actuelles sur les rapports entre Bible et Histoire passionnent le grand public. La partie "Actualités" se fait l’écho du dernier Congrès de l’Association Catholique Française pour l’Étude de la Bible consacré à ce thème. Par ailleurs, les travaux de Paul Ricoeur, philosophe récemment disparu, donnent quelques points de repères pour éviter simplifications et convictions hâtives. Sur un tel sujet, critique littéraire, archéologie, enquête historique, théologie ont tout intérêt à réfléchir sur leurs présupposés. Ce Cahier, avec l’exemple du livre de Josué, voudrait apporter modestement sa contribution.

Cahier Évangile n°134
64 pages, SBEV/Éd. du Cerf, décembre 2005


Sommaire du numéro

DOSSIER : "Le livre de Josué, critique historique"
par Philippe Abadie

p. 03 – À le parcourir, le Livre de Josué met mal à l’aise. Comment admettre tant de récits de massacre où disparaissent dans le feu des populations entières ? Et le malaise est d’autant plus grand que certains groupes extrémistes revendiquent ces textes pour conforter leurs vues idéologiques. Dès lors, il nous faut apprendre à situer le discours de ce livre dans un temps et un mode d’écriture qui ne sont plus les nôtres. Nous tâcherons donc d’en évaluer l’historicité et plus encore, la portée théologique. Pour éviter de projeter indûment l’actualité sur des textes fort distants dans le temps, nous allons soumettre le Livre de Josué au feu de la critique historique.

p. 04 – Introduction : Lecture et malaise
> > > Extrait à lire

p. 11 – L’entrée dans le pays
p. 11 - Jos 1 : Une intronisation royale
p. 12 - Jos 3 – 4 : Le passage du Jourdain

p. 16 – La conquête du pays
p. 16 - Jos 6 : L’écroulement des murs de Jéricho ?
> > > Extrait 1 à lire
> > > Extrait 2 à lire
p. 24 - Jos 7 – 8 : La conquête d’une ville fantôme
p. 32 - Jos 9 : Un bon tour joué à "l’homme d’Israël"
p. 36 - Jos 10 – 12 : Un chef de guerre implacable

p. 41 – Le partage de la terre

p. 43 – Discours de Josué et alliance à Sichem
> > > Extrait à lire

p. 48 – Conclusion : Ne pas craindre le "Dieu guerrier"

p. 40 – Liste des encadrés
Structure du livre de Josué (p. 7). Qu’est-ce que l’histoire deutéronomiste ? (p. 8-9). Les étapes rédactionnelles (p. 10). La confession de foi des païens (p. 15). L’anathème (p. 22) > > > extrait à lire. La lecture solennelle de la Loi (p. 31). Gabaon (p. 37). Le cadastre [carte] (p. 43).

p. 49 – Pour continuer l’étude


ACTUALITÉS
p. 50 – Événements

• Comment la Bible saisit-elle l’Histoire ? par Alain Marchadour, Jérusalem. (p. 50)
Pour son 21e Congrès (29 août – 2 septembre 2005), l’Association catholique française pour l’étude de la Bible (ACFEB) avait choisi de travailler les rapports si discutés entre la Bible et l’Histoire. Voici quelques unes des lignes de force qui se dégagent des diverses contributions.
> > > Extrait à lire

• Bible et Histoire selon Paul Ricœur (1ère partie), par François-Xavier Amherdt, Faculté de Théologie, Fribourg. (p. 54)
F.-X. Amherdt a consacré dernièrement un gros ouvrage à Paul Ricœur. Il revient ici sur les liens difficiles entre Bible et Histoire. Nous le remercions d’avoir tenté, par ce biais, une approche d’une œuvre réputée difficile.

• Sagesses bibliques vues d’Afrique, par Jean-Bosco Matand Bulembat, Université Catholique de l'Afrique de l'Est (Nairobi), secrétaire général de l’APECA. (p. 57)
Le 12e Congrès de l’Association Panafricaine des Exégètes Catholiques (APECA) a eu lieu à Kinshasa, République Démocratique du Congo, du 4 au 10 septembre 2005. Le thème était : "Sagesse humaine et sagesse divine dans la Bible. Lectures africaines de la Bible dans le contexte de l’Église Famille de Dieu en Afrique."


p. 59 – Des livres

William G. Dever, Aux origines d'Israël. Quand la Bible a dit vrai.
Marc-Alain Wolf,Un psychiatre lit la Bible.
John Paul Meier, Un certain Juif, Jésus. Les données de l’histoire. II. La parole et les gestes.
Pierre Geoltrain et Jean-Daniel Kaestli (éd). Écrits apocryphes chrétiens, tome II.

Brèves
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org