1195
Livre de Tobit
1343
Mariage de Tobias et Sara.
12
Bordeyne Françoise
Le livre de Tobit. Les noces de Tobias et Sara. Commentaire de Tobit 8,4-9
Commentaire au fil du texte
 
Commencer
 
(www.musee-chagall.fr) Tobis et Sara, Marc Chagall Musée du ...
En épousant Sara, Tobias a choisi de vivre dans la vérité sous la miséricorde infinie de Dieu.
 


Nuit de noces, nuit des origines

Roman d'aventures et d'amour, le livre de Tobit est aussi un livre édifiant, c'est-à-dire fait pour ''édifier'', construire une vie d'homme et de femme croyants en Dieu. Cela apparaît magnifiquement lors de la scène du mariage et de la nuit qui suit.


C’est le soir des noces de Tobias et Sara. Par discrétion, par pudeur, par crainte sans doute, '' on ferma la porte de la chambre ''.

La chambre et le monde
Or le narrateur nous invite, nous lecteurs, à entrer dans l’intimité de la chambre nuptiale ! Voyeurisme ? Non pas : avant la consommation de leur mariage, Tobias et Sara commencent par adresser une prière de supplication au Seigneur. Quel besoin les pousse ? Évidemment, la malédiction qui a tué ses sept précédents maris pèse encore sur Sara et, en priant avec elle, Tobias obéit aux instructions de l’ange Raphaël (voir 6,18) pour qu’elle en soit délivrée. Mais n’est-ce pas aussi une manière pour les jeunes époux de confier au Seigneur leur vie conjugale ? Ne serait-ce pas pour que nous fassions nôtre leur psaume que le narrateur nous laisse pénétrer dans la chambre ?

Avec Tobias et Sara, nous sommes donc appelés à prier pour le salut, à chanter la louange du Seigneur. Dans cette chambre fermée où les deux amoureux sont '' seuls au monde '', c'est le monde entier qui est rendu présent : toutes les générations, les cieux, toute la Création sont convoqués à bénir Dieu dans tous les siècles ! Sa miséricorde est à l'oeuvre éternellement.

L’origine recommencée
Aussi bien, la prière de Tobias et Sara rappelle la volonté du Créateur sur le couple humain : en citant Gn 2,18 (de manière exceptionnelle dans la Bible d'ailleurs) comme fondement du mariage, ils reconnaissent que la relation entre époux ne peut être fondée que sur le respect et le soutien mutuels, dans la complémentarité qui fait que, dès l'origine, la propagation de l'humanité est le fruit de l'union de l'homme et de la femme. Le seul instinct charnel n'entre pas dans le plan de Dieu. Bien sûr, l'union conjugale viendra ensuite, mais comme accomplissement.

Tobias justifie alors son choix d'épouser Sara par '' le souci de la vérité. '' Souci de répondre à la volonté de Dieu qui vient d'être rappelée, Souci d'obéir aux instructions de son père qui lui avait ordonné de prendre une femme de sa race et de sa maison (voir 4,12 et 6,16) ? Souci de rester dans la légalité en épousant sa proche parente, sa '' sœur '', se gardant ainsi d'une union illégitime ? Souci de répondre aux élans de son coeur qui le porte vers Sara ? le narrateur n’a-til pas écrit : '' Il l'aima passionnément et son coeur s'attacha à elle '' (voir 6,19) ?

Quoi qu'il en soit, en épousant Sara, Tobias a choisi de vivre dans la vérité.

Pour vivre très longtemps
Il en appelle alors à la miséricorde de Dieu, pour que concrètement elle se déploie dans le temps, assurant à son couple un avenir serein, paisible jusqu'à la vieillesse. N'est-ce pas là le souhait de tous les jeunes mariés à l'aube de leur vie conjugale ?

D'après la fin du livre de Tobit, il semble que Tobias ait été exaucé puisqu' '' il mourut considéré à l'âge de 117 ans '' (voir 14,14). La miséricorde de Dieu est infinie.

Pour l'heure, Tobias et Sara, d'une même voix, scellent par un double '' Amen '' leur engagement personnel : c'est bien là ce qu'ils désirent pour leur couple, les voeux dont ils espèrent l'accomplissement dans la confiance.

Il ne leur reste plus qu'à se coucher, mais le narrateur tire là le rideau…


© Françoise Bordeyne

 
Tb 8,4-9
4Puis on laissa Tobias et on ferma la porte de la chambre. Il se leva du lit et dit à Sara : « Lève-toi, ma soeur, prions et supplions notre Seigneur de nous manifester sa miséricorde et son salut. »
5Elle se leva et ils se mirent à prier et à supplier, pour que leur soit accordé le salut. Et il se mit à dire : « Béni sois-tu, Dieu de nos pères  ! Béni soit ton nom dans toutes les générations à venir ! Que te bénissent les cieux et toute ta création dans tous les siècles !
6C'est toi qui as fait Adam, c'est toi qui as fait pour lui une aide et un soutien, sa femme Eve, et de tous deux est née la race des hommes. C'est toi qui as dit : Il n'est pas bon que l'homme soit seul, faisons-lui une aide semblable à lui.
7A présent donc, ce n'est pas un désir illégitime qui me fait épouser ma soeur que voici, mais le souci de la vérité. Ordonne qu'il nous soit fait miséricorde, à elle et à moi, et que nous parvenions ensemble à la vieillesse. »
8Puis ils dirent d'une seule voix : «  Amen, amen ! »,
9et ils se couchèrent pour la nuit.
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org