531
Actes des Apôtres
758
Relectures
106
Collectif
128 - Relectures des Actes des Apôtres
Théologie
 
Approfondir
 
Il y a les relectures effectuées au cours des âges. Mais il y a aussi celles qui sont présentes dans le texte même des Actes des Apôtres.
 

Relectures des Actes des Apôtres. Il y a celles effectuées au cours des âges. Mais il y a aussi celles qui sont présentes dans le texte même des Actes, par citations ou allusions.

Ce Cahier voudrait honorer cette bipolarité du mot « relectures ».

Le « Dossier » (p. 3-54) est né du 20e Congrès de l’ACFEB (Association Catholique Française pour l’Étude la Bible) qui, en août 2003, avait choisi de relire ce livre unique. « Les Actes des Apôtres. Histoire, récit, théologie », tel était l’intitulé du Congrès. Les trois termes marquent bien la diversité et le croisement de relectures tant actuelles (Odile Flichy) que très anciennes, comme celle d’Irénée de Lyon, au 2e siècle (Yves-Marie Blanchard).

Au milieu du « Dossier », trois articles s’attachent, eux, aux relectures effectuées par Luc – nom d’auteur reçu par la tradition depuis Irénée – dans le vaste champ du troisième évangile (Michel Berder), de l’Ancien Testament (Philippe Léonard et Gérard Billon) et des traditions juives et samaritaines (Claude Tassin). La présence, dans un texte donné, d’emprunts à d’autres textes, de façon explicite, implicite ou allusive, appartient à un phénomène littéraire, « l’intertextualité ». Et l’intertextualité biblique, de relecture en récriture, fait entrer dans l’aventure fascinante de la « lecture infinie » (selon la formule de Pier Cesare Bori).

Au moment des fêtes pascales 2004, la chaîne de télévision Arte a diffusé une série sur « L’origine du christianisme » (actuellement disponible en DVD). L’œuvre de Luc y est évoquée et son rapport à l’histoire de nouveau débattu. Nous y revenons dans la partie « Actualités » de ce Cahier (p. 55-63). La question de l’histoire est récurrente dans tous les textes fondateurs qui proposent à leurs lecteurs de recevoir ou de retrouver une identité. Ainsi, d’une tout autre manière, elle est intégrée dans les recherches actuelles sur le Pentateuque (article de Thomas Römer). Dans les deux cas, il y va de la possibilité, pour le lecteur, d’avoir accès – poétiquement ? – à la vérité des événements racontés.

Cahier Évangile n° 128
68 pages, SBEV/Éd. du Cerf, juin 2004.
Auteurs : O. Flichy, M. Berder, P. Léonard, G. Billon, C. Tassin, Y.-M. Blanchard 

Sommaire

DOSSIER : « Relectures des Actes des Apôtres »
p. 04 – Cinquante ans de relecture des Actes des Apôtres
Dans les années 50, les chercheurs doutaient de la fiabilité historique des Actes. Dans les années 80, le débat s’ouvre à la critique narrative, la philosophie de l’histoire, la connaissance du contexte socioculturel. Aujourd’hui, les études portent non seulement sur la valeur historienne de Luc mais sur l’unité de son œuvre, ses liens avec le judaïsme ou son art de conter. Par Odile Flichy

p. 05 Le débat des années 50 sur la fiabilité historique
p. 07 Les années 80 et l’entrée en scène des sciences humaines
p. 11 Les orientations majeures des années 90
p. 18 Conclusion : une intuition à reprendre ?

p. 19 – Le livre des Actes et l’évangile de Luc : un jeu de miroir ?
Les premiers mots du livre des Actes invitent à lire celui-ci et l’évangile comme deux tomes d’une même œuvre où l’« intertextualité » s’observe dans les anticipations et retours en arrière, la connaissance des personnages, les citations de l’Écriture. Par Michel Berder

p. 20 Ac 1, 1 : Le seul renvoi explicite d’un tome à l’autre > > > extrait à lire
p. 22 Renvois implicites
p. 27 Enjeux de ces observations

p. 29 – Pierre et Paul, lecteurs de l’Écriture selon saint Luc
Grâce aux fragments de l’Écriture cités par le texte des Actes, Les événements concernant Jésus ou les apôtres se dévoilent comme inscrits dans un plan de Dieu. Tel est ce qui ressort des premiers discours de Pierre (Ac 2) et de Paul (Ac 13). Par Philippe Léonard et Gérard Billon

p. 31 Leçon d’exégèse > > > extrait à lire
p. 32 Le premier discours de Pierre
p. 36 Le premier discours de Paul
p. 38 Conclusion : le croisement des voix

p. 40 – Le discours d’Étienne : un jeu de traditions
Lorsque Luc cite l’Écriture, c’est rarement de façon littérale. Au Ier siècle, on lisait un texte enrichi de légendes et de commentaires propres à en actualiser le sens. Dans le discours d’Étienne (Ac 7), se croisent ainsi des traditions de lecture juives et samaritaines. Par Claude Tassin

p. 40 Le discours en son contexte
p. 42 Écriture et traditions
p. 49 Conclusion : un monde interprétatif sous-jacent

p. 50 – Irénée de Lyon, lecteurs des Actes des Apôtres
Au IIe siècle, Irénée est le premier auteur qui cite les Actes de façon explicite. Contre les gnostiques, son œuvre théologique y puise des arguments historiques pour enraciner la foi chrétienne dans l’âge apostolique. Par Yves-Marie Blanchard

p. 50 Entre théologie et histoire
p. 52 L’enracinement apostolique de la foi chrétienne
p. 54 Conclusion : les Actes, pour fonder un discours chrétien

p. 49 Liste des encadrés
F. C. Baur et les Actes (p. 5) ; Fait et fiction (p. 8) ; Dernières hypothèses sur les passages en « nous » (p. 16) ; Passages de l’évangile orientés vers le livre des Actes (p. 23) ; D’une synagogue à l’autre (p. 24) ; Citations dans le livre des Actes (p. 30) ; Jésus, Fils de David (p. 35) ; Le Pentateuque samaritain (p. 42) ; Joseph, saint patron des justes opprimés (p. 44) ; Les anges au Sinaï (p. 46) ; Abraham et le culte des astres (p. 47) ; Philon d’Alexandrie et le Temple de Jérusalem (p. 48) ; Simon, Nicolas et Valentin (p. 51).


ACTUALITÉS

Événements
p. 55 – 1. Sur l’origine du christianisme, par Gérard Billon et Xavier Levieils, Université Catholique de l’Ouest (Angers). Comme ils l’ont fait il y a sept ans avec la série documentaire « Corpus Christi » et le livre « Jésus contre Jésus », Gérard Mordillat et Jérôme Prieur proposent sous deux formes, filmée et imprimée, leur enquête sur « L’origine du christianisme ». La série est austère et fascinante, le livre d’un style enlevé. Le tout ouvre à la discussion.
> > > article à lire

p. 58 – 2. Le Pentateuque, recherches et débats, par Thomas Römer. Dans la nouvelle version TOB du Pentateuque, parue fin 2003, les introductions, notes et tableaux chronologiques témoignent des acquis et des débats en cours après la crise de la « théorie documentaire » (voir Cahier Évangile n° 127, mars 2004, p. 59-62). Thomas Römer a dirigé le travail de révision avec Jacques Briend. Il présente ici la situation actuelle des recherches ainsi que la position qui sous-tend cette édition du Pentateuque (texte d’après une conférence donnée à l’Institut catholique de Paris, Le 13 novembre 2003).

Des livres
p. 62 – Jerome Murphy-O'Connor, « Histoire de Paul de Tarse » et « Corinthe au temps de saint Paul. L’archéologie éclaire les textes » ; Pierre Debergé, « Saint Pierre » ; Michel Gourgues, Michel Talbot (éds.), « Partout où tu iras… Conceptions et expériences bibliques de l’espace ».

Brèves
p. 64 – Nouvelles bibliques et In memoriam le Père Marie-Émile Boismard, dominicain (1916-2004).

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org