462
Marie Madeleine
35
Burnet Régis
Marie-Madeleine. De la pécheresse repentie à l’épouse de Jésus
978-220408687

Réf. 539: Note : Marie-Madeleine, épouse de Jésus ?

Régis Burnet, Marie-Madeleine. De la pécheresse repentie à l’épouse de Jésus, " Lire la Bible " Hors collection, Le Cerf, Paris, 2004, 138 pages 

Détails sur le produit

Broché Editeur : Cerf (20 mars 2008)

Collection : FIGURES BIBLIQU

Langue : Français

ISBN-10: 2204086878

ISBN-13: 978-2204086875

Supplément au cahier Evangile N° 138
Marie-Madeleine, épouse de Jésus ?
Gros plan sur
 
Commencer
 
Marie-Madeleine, Francesco Bréa ( 1495-1562) église St Pierr ...
Marie-Madeleine, épouse et seule vraie héritière de Jésus ? Cette image du "Da Vinci Code" a agacé R. Burnet.
 

Marie-Madeleine, épouse de Jésus et mère de son enfant ? La question n'aurait pas d'intérêt si un "thriller" au succès planétaire n'en avait pas fait l'un des éléments de son intrigue - recyclant ainsi des propos qui courent depuis le 19e siècle dans les cercles anti-cléricaux. Un petit livre présente le dossier.

Marie-Madeleine, épouse et seule vraie héritière de Jésus ? L’image issue du roman à succès de Dan Brown, "Da Vinci Code", a agacé R. Burnet. Dès lors, il a décidé de nous guider dans l’histoire de la réception de cette étonnante figure biblique.
Dans une première partie, il rappelle les données évangéliques sur trois femmes confondues par la suite : Marie de Magdala, Marie de Béthanie et la pécheresse de Lc 7. C’est à Grégoire le Grand, au VIe siècle, que l’on doit la superposition de ces figures ; pour Grégoire " Marie-Madeleine actualise la puissance de la pénitence […]son pouvoir réside dans son amour, qui la purifie comme un feu brûlant " (p. 33).

Une deuxième partie examine le chemin qui mène du témoin de la Résurrection (Jn 20) à l’amoureuse de Jésus, via un détour par les gnostiques d’autrefois ou certains courants féministes d’aujourd’hui.

La troisième partie s’attache à la figure de la pécheresse repentie, du moyen âge au XVIIe s. La dernière partie s’intéresse à Vézelay et à la Sainte-Baume, mais aussi – et ce n’est pas le moins intéressant – au changement de fonction de l’amie de Jésus à partir du XIXe s. : " au lieu de servir l’Église, elle sert à la pourfendre " (p. 91) : R. Burnet passe en revue l’érotisation des peintres, l’exégèse féministe et l’ésotérisme – dont le dernier avatar est le roman de Dan Brown.

La visite est menée au pas de course, avec érudition (298 notes reléguées en fin d’ouvrage) et verve. Pas un instant d’ennui. Le guide sait alterner généralités et " zooms " sur Bérulle, Titien, Vézelay etc… Il y a des impasses (sur la littérature – Alain-Fournier, P.-M. Beaude, par ex. – ou sur la spiritualité – Lataste et les Dominicaines de Béthanie) et des raccourcis (sur les théologies féministes). Mais pour qui désire aujourd’hui clés de compréhension et pistes de recherche, les voilà (regret : vu le nombre d’œuvres et d’auteurs cités, un index aurait été utile).

Régis Burnet, Marie-Madeleine. De la pécheresse repentie à l’épouse de Jésus, " Lire la Bible " Hors collection, Le Cerf, Paris, 2004, 138 pages

Autres articles sur le même sujet :
Marie-Madeleine : la rencontre du Ressuscité (Jean 20, v. 1 à 18)
 Marie-Madeleine, femme et apôtre
 Figures Marie-Madeleine

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org