475
Credo
476
Kérygme
451
Résurrection
5
Service Biblique catholique Évangile et Vie
cahiers Evangile n°3

 ''Christ est ressuscité !'',  (1973) 

Le premier "Credo". Au fil du texte : 1 Co 15,1-11
Commentaire au fil du texte
 
Commencer
 
http://www.artbible.net St Paul, El Greco 1608-1614 Mus ...
Paul écrit à des chrétiens qui jugent impossible et même absurde la résurrection de Jésus.
 

Paul a fondé la communauté de Corinthe en 50-51. Vers 55, il écrit cette lettre pour répondre à des questions posées et conforter la foi des Corinthiens, notamment à propos de la résurrection du Christ, que certains chrétiens jugent impossible et même absurde.

Vue d'ensemble
- 1-3a : Paul a transmis l'Évangile aux Corinthiens
- 3b-5 : la proclamation de foi ou kérygme (en grec, ''kerussein'' = proclamer ; ''kerugma'' = proclamation)
- 6-8 : les autres apparitions du Ressuscité
- 9-11 : le témoignage personnel de Paul, apôtre

Une histoire où Paul est entré
Jésus proclamait le Royaume de Dieu. L'Église désormais proclame Jésus Christ, Messie d'Israël, Sauveur du monde, vainqueur de la mort. Dans le ''kérygme'' chrétien, une sorte d'histoire se dessine : «Christ est mort… a été enseveli… est ressuscité… est apparu…». Le Christ ressuscité est à la fois dans le message (comme élément de l'histoire) et au-delà (Jésus demeure vivant aujourd'hui et cela donne sens à la proclamation). Nous sommes là devant un récit fondateur, tout comme l'est, d'une autre manière, l'Exode.

Or, dans cette histoire, Paul est lui-même entré en dernier lieu et son destin est désormais inséparable de l'Évangile. Il y est entré par le biais de l'événement pascal, plus exactement par le biais d'une ''apparition'' où le Christ Ressuscité s'est montré à lui (comment ? difficile à dire : lui-même ne décrira jamais le fait et les Actes des Apôtres racontent trois versions à la fois semblables et différentes : Actes chapitres 9, 22 et 26). «L'histoire racontée à la troisième personne (le récit fondateur) a rencontré l'histoire de celui qui la raconte» (Jean Delorme). Le rappel historique ou ''anamnèse'' rejoint l'autobiographie : en confessant le cœur de la foi, le croyant Paul entre dans l'histoire confessée (confesser signifie : déclarer en adhérant à ce que l'on dit).

Cette histoire commence avec les Écritures, trouve son point focal dans la mort et l'ensevelissement du Christ et se déploie ensuite dans la résurrection et les apparitions (le ''nous'' renvoie à l'ensemble de ceux à qui le Christ Ressuscité est apparu). Il y a là comme un mini-''Credo''. On pourrait dire que l'histoire se continue par l'annonce pascale, la foi et le salut. L'annonce pascale entretient ainsi un lien très fort avec l'événement pascal lui-même. Non seulement elle témoigne de l'événement, mais elle est, elle aussi, un événement. Même non accueillie, elle installe les auditeurs dans une situation nouvelle : l'évangile reçu (dans le passé), les Corinthiens y sont attachés (dans le présent) et seront sauvés (dans le futur) s'ils le retiennent tel que Paul l'a annoncé (v. 1.2.).

© SBEV
Complément : Le vocabulaire de résurrection

 
1 Co 15,1-11
1Je vous rappelle, frères, l'Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, auquel vous restez attachés,
2et par lequel vous serez sauvés si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain.
3Je vous ai transmis en premier lieu ce que j'avais reçu moi-même : Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures.
4Il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures.
5Il est apparu à Céphas, puis aux Douze.
6Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois ; la plupart sont encore vivants et quelques-uns sont morts.
7Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres.
8En tout dernier lieu, il m'est aussi apparu, à moi l'avorton.
9Car je suis le plus petit des apôtres, moi qui ne suis pas digne d'être appelé apôtre parce que j'ai persécuté l'Eglise de Dieu.
10Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu et sa grâce à mon égard n'a pas été vaine. Au contraire, j'ai travaillé plus qu'eux tous  : non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.
11Bref, que ce soit moi, que ce soit eux, voilà ce que nous proclamons et voilà ce que vous avez cru.
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org