168
Accomplissement
888
Commandements
43
Loi
5
Service Biblique catholique Évangile et Vie
Jésus, nouveau législmateur ? Au fil du texte de Mt 5
Commentaire au fil du texte
 
Commencer
 
http://www.artbible.net Le Sermon sur la montagne Fra Giovan ...
Dans le premier des cinq discours de Jésus qui rythment son évangile, Matthieu laisse entendre que Jésus est un nouveau Moïse.
 

Mt 5 : Jésus, un nouveau législateur ?

Dans le premier des cinq discours de Jésus qui rythment son évangile, Matthieu laisse entendre que Jésus est un nouveau Moïse. Mais l'Évangile n'invalide pas la Loi révélée au Sinaï. Au contraire, il l'interprète, l'actualise, l'approfondit, l'intériorise…

Dans la partie des ''antithèses'' (appelée ainsi à cause du balancement ''on vous a dit / moi, je vous dit'', Mt 5,21-48), l'auditeur découvre – étonné, choqué, bouleversé ? – qu'une chose aussi banale que la colère est sans doute une variante du meurtre et que l'amour du prochain s'étend à l'amour des ennemis.

1e antithèse : meurtre et colère ''Il vous a été dit : Tu ne tueras pas, et si quelqu'un tue, il en répondra devant le tribunal.'' Dans la Bible, ''Il a été dit '' veut dire ''Dieu a dit'' car Dieu est tellement transcendant, autre, saint, qu'on ne peut le nommer. Nous avons ici le 5e commandement (Ex 20,13 ; Dt 5,17). Or ''tu ne tueras pas'' dans le Décalogue est un commandement qui s'articule avec le 8e : ''Tu ne porteras pas contre un autre un témoignage mensonger'' (Ex 20,16 ; Dt 5,20) ; en effet, si on porte un faux témoignage, la conséquence pour le prochain peut être désastreuse et mettre sa vie en danger (c'est la base des erreurs judiciaires). Le mouvement d'approfondissement que Jésus pousse dans le Sermon sur la montagne est déjà interne au Décalogue lui-même.

D'un côté, il y a donc le meurtre et le faux témoignage qui peut, dans un procès, conduire l'accusé à la mort. De l'autre, en Mt 5,22, nous ne quittons pas le cadre du tribunal et Jésus radicalise la portée responsable de toute parole prononcée contre un frère. La loi n'est pas abolie, elle est approfondie, elle irrigue tous les domaines de la vie quotidienne : colère, injures, dissensions…

De la 2e à la 5e antithèses : l'adultère, le divorce, le parjure, le talion La radicalisation se poursuit avec la deuxième antithèse : ''Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras pas d'adultère…'', écho du 6e commandement sur l'adultère (Ex 20,14 ; Dt 5,18 ; il s'agit moins de l'infidélité que du ''vol'' de l'épouse de quelqu'un d'autre). La dénonciation du regard désirant (Mt 5,28) est dans la droite ligne du mouvement amorcé par le 10e commandement (''Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain…''). La norme de la Loi s'élargit, puisqu'il s'agit du regard, lequel, sauf handicap, est une caractéristique commune aux gens mariés et aux célibataires, aux hommes et aux femmes (cf. le rôle du regard désirant en Gn 3 – la femme désire le fruit – ou en 2 Samuel 11 – David désire Bethsabée).

La 3e antithèse sur le divorce (Mt 5,31s) et la 5e sur le talion (Mt 5,38s) quittent le cadre strict du Décalogue pour explorer les méandres des trois Codes (respectivement Dt 24,1 puis Ex 21,24, Lv 24,20 et Dt 19,21) tels que les parcouraient à l'époque les docteurs de la Loi. Ces derniers, surtout les pharisiens, jugeaient avec raison que le texte écrit (Torah écrite) n'avait de pertinence qu'interprété et actualisé (Torah orale).

Même processus avec la 4e antithèse sur le parjure (Mt 5,33), actualisation du 3e troisième commandement (''Tu ne prononceras pas à tort le nom du Seigneur ton Dieu...'', Ex 20,7 ; Dt 5,11) déjà revu et corrigé par la Loi de Sainteté et le Code Deutéronomique (Lv 19,12 et Dt 23,22). L'intéressant ici , c'est que nous sortons du cadre du Pentateuque, de la Torah au sens strict, pour aller vers la Torah au sens large, puisqu'il y a des réminiscences d'Isaïe 66 ou du Ps 48.

6e antithèse : l'amour du prochain C'est toute une Tradition de lecture multiséculaire qui explose avec la dernière antithèse : ''Vous avez appris qu'il a été dit Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi…'' (Mt 5,43). ''Il a été dit'', donc ''Le Seigneur a dit''. Si la première partie du précepte se trouve bien dans l'Écriture (Lv 19,18), il n'en va pas de même de la seconde. Il ne peut s'agir, durcissant un parallélisme trop attendu (aimer/haïr ; prochain/en-nemi), que de la Torah orale, non écrite mais tout aussi révélée par Dieu. Jésus s'opposerait au Dieu de l'Alliance ? En fait, il ne va pas invalider ce fondement, il va l'approfondir. Il prend ''tu aimeras'' et ''ennemi'' et il les rapproche, ''ennemi'' prenant la place de ''prochain''. Il infléchit le mouvement d'extension : ''Et moi, je vous dis : aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent.'' (Mt 5,44).

En conclusion, Jésus oppose le ''on vous a dit…'' au ''et moi, je vous dis…''. Ce ''je'' est étonnant. Ni exhibition du ''moi'', ni subjectivisme, mais liberté et autorité. Jésus va de l'avant sur les chemins de la Parole de Dieu, insondable et toujours autre, renouvelant à chaque fois le rapport au monde et permettant à l'être humain de retrouver son identité profonde d' image de Dieu : '' Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.''

© SBEV .

 Pour en savoir plus sur le portrait de Jésus dessiné par Matthieu :  Jésus selon St Matthieu

 
Jérusalem: l'esplanade des mosquées
Mt 5
1A la vue des foules, Jésus monta dans la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent de lui.
2Et, prenant la parole, il les enseignait :
3« Heureux les pauvres de coeur  : le Royaume des cieux est à eux.
4Heureux les doux  : ils auront la terre en partage.
5Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés.
6Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice  : ils seront rassasiés.
7Heureux les miséricordieux  : il leur sera fait miséricorde.
8Heureux les coeurs purs  : ils verront Dieu.
9Heureux ceux qui font oeuvre de paix  : ils seront appelés fils de Dieu.
10Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux.
11Heureux êtes-vous lorsque l'on vous insulte, que l'on vous persécute et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi.
12Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux  ; c'est ainsi en effet qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.
13« Vous êtes le sel de la terre. Si le sel perd sa saveur, comment redeviendra-t-il du sel ? Il ne vaut plus rien ; on le jette dehors et il est foulé aux pieds par les hommes.
14« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une hauteur ne peut être cachée.
15Quand on allume une lampe, ce n'est pas pour la mettre sous le boisseau, mais sur son support, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
16De même, que votre lumière brille aux yeux des hommes, pour qu'en voyant vos bonnes actions ils rendent gloire à votre Père qui est aux cieux.
17« N'allez pas croire que je sois venu abroger la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abroger, mais accomplir.
18Car, en vérité je vous le déclare, avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur l' i ne passera de la loi, que tout ne soit arrivé.
19Dès lors celui qui transgressera un seul de ces plus petits commandements et enseignera aux hommes à faire de même sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux ; au contraire, celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.
20Car je vous le dis : si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des Pharisiens, non, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux.
21« Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens  : Tu ne commettras pas de meurtre  ; celui qui commettra un meurtre en répondra au tribunal.
22Et moi, je vous le dis : quiconque se met en colère contre son frère en répondra au tribunal ; celui qui dira à son frère : "Imbécile" sera justiciable du Sanhédrin  ; celui qui dira : "Fou" sera passible de la géhenne de feu.
23Quand donc tu vas présenter ton offrande à l'autel, si là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
24laisse là ton offrande, devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère ; viens alors présenter ton offrande.
25Mets-toi vite d'accord avec ton adversaire, tant que tu es encore en chemin avec lui, de peur que cet adversaire ne te livre au juge, le juge au gendarme, et que tu ne sois jeté en prison.
26En vérité, je te le déclare : tu n'en sortiras pas tant que tu n'auras pas payé jusqu'au dernier centime.
27« Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras pas d'adultère.
28Et moi, je vous dis : quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà, dans son coeur, commis l'adultère avec elle.
29« Si ton oeil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi : car il est préférable pour toi que périsse un seul de tes membres et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne.
30Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi : car il est préférable pour toi que périsse un seul de tes membres et que ton corps tout entier ne s'en aille pas dans la géhenne.
31« D'autre part il a été dit : Si quelqu'un répudie sa femme, qu'il lui remette un certificat de répudiation.
32Et moi, je vous dis : quiconque répudie sa femme - sauf en cas d'union illégale  - la pousse à l'adultère ; et si quelqu'un épouse une répudiée, il est adultère.
33« Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens  : Tu ne te parjureras pas, mais tu t'acquitteras envers le Seigneur de tes serments.
34Et moi, je vous dis de ne pas jurer du tout : ni par le ciel car c'est le trône de Dieu,
35ni par la terre car c'est l'escabeau de ses pieds, ni par Jérusalem car c'est la Ville du grand Roi.
36Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux en rendre un seul cheveu blanc ou noir.
37Quand vous parlez, dites "Oui" ou "Non"  : tout le reste vient du Malin.
38« Vous avez appris qu'il a été dit : OEil pour oeil et dent pour dent.
39Et moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Au contraire, si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l'autre.
40A qui veut te mener devant le juge pour prendre ta tunique, laisse aussi ton manteau.
41Si quelqu'un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.
42A qui te demande, donne ; à qui veut t'emprunter, ne tourne pas le dos.
43« Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.
44Et moi, je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent,
45afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes.
46Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense allez-vous en avoir ? Les collecteurs d'impôts eux-mêmes n'en font-ils pas autant ?
47Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens n'en font-ils pas autant ?
48Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org