1071
Langue grecque
La langue grecque
Gros plan sur
 
Commencer
 
Les premières grandes uvres littéraires, l'Iliade et l'Odyssée, datent du 8e siècle av. J.-C. en Asie Mineure et sont écrites en ionien. Au 5e siècle, Athènes produit la plupart des chefs d'uvre écrits en attique.
 
Les premières grandes uvres littéraires, l'Iliade et l'Odyssée, datent du 8e siècle av. J.-C. en Asie Mineure. Au 5e siècle, en terre attique, Athènes produit la plupart des chefs d'uvre qui vont marquer la culture occidentale (dans la tragédie, la comédie, la poésie, le dialogue philosophique, la rhétorique…). L'Iliade était écrit en ionien, les réflexions de Socrate recréées par Platon le sont en attique. À partir du 4e siècle av. J.-C. et des conquêtes d'Alexandre le Grand, les dialectes fusionnent dans un grec commun, la ''koinè'', où dominent à la fois le vocabulaire ionien et la structure de la langue attique.

Jusqu'au 4e siècle, l'araméen est la langue administrative des Perses ; après 330, le grec de la ''koinè'' devient celle des royaumes hellénistiques issus de l'empire d'Alexandre, de l'Italie au plateau anatolien, de l'Égypte à la mer Noire. À partir du 1er siècle av. J.-C., lorsque Rome domine la Méditerranée, le prestige du grec ne disparaît pas, surtout dans la partie orientale ; la ''koinè'', traversant les empires romain puis byzantin, survit jusqu'au 15e siècle de notre ère – et peut-être jusqu'à aujourd'hui si l'on considère que le grec moderne est le résultat des transformations qu'elle a subies au cours des siècles.

Dans la première moitié du 3e siècle av. J.-C., la traduction grecque de la Torah juive est achevée. La légende veut que le souverain Ptolémée II Philadelphe (il règne de 285 à 246), amateur éclairé, ait commandé ce travail à soixante-dix savants (ou soixante-douze, 6 par tribu d'Israël). Isolés les uns des autres dans l'île de Pharos, ils seraient arrivés à la même traduction, appelée depuis ''Septante''. D'autres livres bibliques suivront. Au 1er siècle de notre ère, les écrits du Nouveau Testament sont rédigés eux aussi dans le grec de la ''koinè'', mais passé au feu de la Septante.
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org