1086
Marie-Madeleine
6
Le Saux Madeleine
Marie de Magdala
Gros plan sur
 
Commencer
 
Du passé de Marie de Magdala les textes ne nous apprennent presque rien. Luc la nomme en premier parmi les femmes qui accompagnent Jésus.
 
Du passé de Marie de Magdala les textes ne nous apprennent presque rien. Luc la nomme en premier parmi les femmes qui accompagnent Jésus à travers villes et villages. Elle est celle "dont étaient sortis sept démons" (Lc 8,2). Est-ce à dire qu'elle fut une grande pécheresse ? Cette interprétation ne s'impose nullement. Sept signifiant la plénitude, on doit seulement en conclure qu'elle fut guérie d'un grand mal. Puis elle s'est attachée à son bienfaiteur.

De la Galilée au Golgotha
Selon Luc, "Jésus annonçait la bonne nouvelle du Règne de Dieu. Les Douze étaient avec lui, et aussi des femmes qui avaient été guéries… : Marie, dite de Magdala,… Jeanne… Suzanne et beaucoup d'autres qui les aidaient de leurs biens". Originaire de Magdala, village au bord lac de Gennesareth, Marie est avec Jésus. À la place la meilleure que permettait alors la condition de femme, et avec d'autres, elle exprime, par le service, sa reconnaissance pour la Bonne Nouvelle qui l'avait atteinte jusque dans sa chair.

Alors que les Douze sont absents, ces femmes sont là lorsque Jésus est crucifié (Lc 23,49). Matthieu et Marc disent expressément que, parmi elles, se trouvaient Marie de Magdala (Mt 27,56 ; Mc 15,40). À distance ou tout près, témoins de la mort, elles assistent à la sépulture, "assises en face du sépulcre" (Mt 27,61), "regardant où on l'avait déposé" (Mc 15,47) ou, selon Luc, "comment son corps avait été placé" (Lc 23,55) avant d'aller préparer aromates et parfums. Des quatre récits, celui de Jean est le seul à préciser leur attitude au pied de la croix, "debout" avec la mère de Jésus (Jn 19,25) ; enfin Jean est le seul à dire que les aromates sont mis dès l'ensevelissement (Jn 19,40), ce qui rend la démarche de Marie de Magdala, au lendemain du sabbat, moins utilitaire, plus énigmatique.

Devant le tombeau ouvert
Les évangélistes ne sont pas d'accord sur le nombre des femmes qui viennent au tombeau : deux pour Matthieu, trois pour Marc, plusieurs pour Luc ; tous signalent cependant la présence de Marie de Magdala, et le récit de Jean se focalise sur elle seule. Pour Jean, seule Marie de Magdala a la faveur de rencontrer Jésus Ressuscité avant de porter la Bonne Nouvelle aux apôtres (pour Matthieu, elle avait une compagne, cf. Mt 28,9). Dans la tradition chrétienne, cette faveur, cette primauté, est passée à la postérité, témoin la dernière page de l'Évangile selon Marc - écrite tardivement - qui résume l'inouï de Pâques, conjuguant à la fois les données de Luc et celles de Jean : "Ressuscité le premier jour de la semaine, Jésus apparut d'abord à Marie de Magdala dont il avait chassé sept démons." (Mc 16, 9).

SBEV. Madeleine Le Saux.


Voir aussi un parcours au fil des âges :
> > > Figures de Marie-Madeleine
 
Jérusalem: l'entrée du St Sépulcre
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org