"Un enfant nous est né..." (Is 9)
 
 
Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné. La souveraineté est sur ses épaules...
 
(pour une lecture "au fil du texte" et des "questions pour lire", cliquer au bas de la page)

Isaïe 8,23 Ce n'est plus l'obscurité pour le pays qui était dans l'angoisse.
Dans un premier temps le Seigneur a couvert d'opprobre
le pays de Zabulon et le pays de Nephtali,
mais ensuite il a couvert de gloire
la route de la mer, l'au-delà du Jourdain et le district des nations.


Isaïe 9, 1 Le peuple qui marchait dans les ténèbres
a vu une grande lumière.
Sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre
une lumière a resplendi.

2 Tu as fait abonder leur allégresse,
tu as fait grandir leur joie.
Ils se réjouissent devant toi comme on se réjouit à la moisson,
comme on jubile au partage du butin.

3 Car le joug qui pesait sur lui,
le bâton à son épaule,
le gourdin du chef de corvée,
tu les as brisés comme au jour de Madiân.

4 Car tout brodequin dont le piétinement ébranle sol
et tout manteau roulé dans le sang
deviennent bons à brûler, proie du feu.

5 Car un enfant nous est né,
un fils nous a été donné.
La souveraineté est sur ses épaules.
On proclame son nom :
"Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix."
6 Il y aura une souveraineté étendue
et une paix sans fin
pour le trône de David et pour sa royauté,
qu'il établira et affermira sur le droit et la justice
dès maintenant et pour toujours.

L'amour jaloux du SEIGNEUR, le tout-puissant, fera cela.


Complément : Pour prier avec ce texte
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org