275
Code de l'alliance
277
Code deutéronomique
276
Loi de sainteté
26
Buis Pierre
Les codes de Loi
Gros plan sur
 
Commencer
 
www.wga. GRÜNEWALD, Resurrection, 1515 Musée d'Unterlinden, ...
Des collections de lois couvrent plusieurs chapitres de la Torah. Ces prescriptions concernent tous les domaines de la vie individuelle et sociale.
 
Des collections de lois couvrent plusieurs chapitres de la Torah (= Pentateuque). ''Lois'' est à prendre ici dans un sens très large, car ces prescriptions concernent tous les domaines de la vie individuelle et sociale.

Elles sont formulées de plusieurs manières et ont dû être énoncées à des dates différentes. Mais leur regroupement dans un code les associe à un même projet de vie et donne à toutes la même autorité. Trois codes importants peuvent être identifiés : le Code de l'alliance, la Loi de sainteté et le Code deutéronomique.

Code de l'alliance

Enchaînant sur la proclamation du décalogue au Sinaï, ce code, présent le livre de l'Exode (Ex 20,22-23), rassemble des prescriptions qui règlent surtout la vie en société. Il suppose une société rurale peu structurée. Beaucoup de prescriptions pourraient dater des premiers temps de l'installation d'Israël en Canaan. Mais la rédaction finale (après l'exil, au 5e siècle av. J.-C. ?) intègre d'autres éléments proches, eux, du livre du Deutéronome.

Loi de sainteté

Les lois rassemblées dans le livre du Lévitique (Lv 18,1-26,46) sont très diverses, mais le tout a cependant une unité par la théologie mise en uvre. Son idéal répété est : ''Soyez saints car Moi, Je suis saint''. Cette obligation s'impose aux prêtres mais tout autant aux autres membres du peuple mis à part par le Dieu qui l'a libéré. En fait, la ''Loi de sainteté'' est englobée dans un ensemble plus vaste, au point de rendre difficile sa délimitation exacte. On pourrait appeler cet englobant ''Loi sacerdotale'' car elle fait partie des textes du Pentateuque composés par des prêtres. On en trouve le début en Ex 35, 1 (ou, selon d'autres, en 25, 1). La conclusion peut être reconnue en Lv 26, 46, mais on trouvera encore d'autres lois de facture sacerdotale dans le livre des Nombres. L'essentiel de la rédaction sacerdotale se situe à la fin du 6e siècle. La Loi de sainteté doit être un peu plus ancienne car le prêtre Ezéchiel – dont l'activité prophétique se déroule en exil en Babylonie, entre 592 et 571 av. J.-C. – en connaissait des éléments.

Code deutéronomique

Cet ensemble (Dt 12,1-26,15) est bien intégré dans le Deutéronome qui l'a longuement préparé (ch. 5-11). Les lois sont assez bien classées, souvent elles sont commentées par le rappel des grands thèmes de l'alliance ou en référence à la sagesse. La société concernée est rurale et urbaine, avec un État et des institutions (royauté, justice, culte centralisé). Une première version du Deutéronome a du être publiée par le roi Josias en 622 av. J.-C. Elle a été largement complétée au cours des 7e et 6e s. av. J.-C. Le code a partagé cette histoire et, au retour d'exil (vers 530 av. J.-C.), il est reconnu comme loi en Israël.

© SBEV Pierre BUIS.

À lire :
''Le Deutéronome'', Cahiers Évangile n°63 (1988)
''Le Lévitique – la Loi de sainteté'', Cahiers Évangile n°116 (2001)
 
Ex 20,22-23
22Le SEIGNEUR dit à Moïse : « Ainsi parleras-tu aux fils d'Israël : Vous avez vu vous-mêmes que c'est du haut des cieux que je vous ai parlé.
23Vous ne me traiterez pas comme un dieu en argent ni comme un dieu en or - vous ne vous en fabriquerez pas.
Dt 12,1-26,19
Ex 20,22-23
Lv 18,1-26,46
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org