571
Evangile de Marc
445
Veronesi Sandro
Selon Saint Marc
Recension
 
Approfondir
 
Recension du livre de Sandro Veronesi: "Selon saint Marc" par Michel Berder
 

Sandro Veronesi
Selon saint Marc
Traduit de l’italien par François Rosso, Grasset, 193 p., 17 €

Sandro Veronesi (S.V.), né en Toscane en 1959, s’est fait connaître par de brillantes créations qui explorent des champs d’une impressionnante diversité : architecture, cinéma, théâtre, littérature. On peut en trouver de multiples témoignages sur le Net. Le public français associe volontiers son nom au roman Chaos calme, qui a obtenu les prix Femina étranger et Méditerranée étranger en 2008.

Le livre Selon saint Marc, publié en italien en 2015 sous le titre Non dirlo. Il Vangelo di Marco, est le fruit d’une lecture toute personnelle de l’évangile de Marc, dont S.V. avait reçu dans sa boîte aux lettres un exemplaire gratuit lors d’une vaste opération de distribution effectuée à l’initiative du pape Jean-Paul II pour la fête de Noël 1996. Il précise : « Je ne suis pas un croyant, mais je suis un lisant. » Et il entreprend de partager les réflexions que lui suggère cette expérience de lecture, en prenant soin de signaler que ce qu’il rédige est issu d’un exposé oral et a été envisagé comme support d’autres exposés oraux, à l’instar du récit évangélique. Il divise son texte en deux volets : la première section est une présentation qui suit pas à pas le déroulement de Marc (il s’agit, selon les termes de S.V. d’un « récit du récit »), tandis que la seconde partie regroupe des notes diverses qui en éclairent ou prolongent l’interprétation. Il recommande de respecter cette disposition en évitant d’interrompre la lecture suivie de la première section pour consulter les notes de manière intempestive. Dans son introduction, il confie que deux motivations l’ont conduit à entreprendre une telle démarche : l’enthousiasme qu’il a ressenti comme lecteur de l’œuvre de Marc, et la surprise qu’il a éprouvée en découvrant que le concile Vatican II, dans Dei Verbum, manifestait une réelle ouverture à l’égard de toute personne, quelle que soit sa position par rapport à la foi chrétienne.

En suivant, page après page, le scénario déroulé par Marc, S.V. s’attache surtout à en faire ressortir les techniques narratives, au service de ce qu’il appelle « une machine de conversion », visant en particulier des citoyens romains, païens, « conquérants, envahisseurs et oppresseurs d’Israël ».

La lecture produite par S.V. est non conventionnelle et elle est à prendre comme telle. Reconnaissons qu’il n’est pas courant, dans un commentaire biblique, de rencontrer parmi les noms de référence Michel Platini, Alfred Hitchcock, Quentin Tarantino ou d’autres célébrités du paysage artistique ou médiatique contemporain. Le ton humoristique employé n’est pas exempt de provocation. Sur ce point, on peut déceler une certaine connivence avec le style de Marc ! En abordant certains problèmes, l’auteur prend explicitement ses distances par rapport à telle ou telle option exégétique : il se montre particulièrement sévère pour la théorie dite des « deux sources » au sujet de la question synoptique. Il accorde une grande importance au lien entre Pierre et Marc. Sa description de la population romaine laisse peu de place aux nuances qui sont de mise chez les historiens d’aujourd’hui. La brièveté de l’ouvrage et son rythme alerte servent incontestablement son propos. Le lecteur pourra en apprécier le caractère rafraîchissant et stimulateur. L’enthousiasme de l’auteur est communicatif. Il peut aider bien des lecteurs à découvrir ou redécouvrir la richesse de l’évangile de Marc. 

                                                                                       Michel Berder

Recension parue dans le Cahier Evangile 181

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org