1632
Datation des Psaumes
273
Prévost Jean-Pierre
Une longue histoire : la datation des psaumes
Gros plan sur
 
Commencer
 
La datation des psaumes demeure une entreprise difficile et hasardeuse...
 

La datation des psaumes demeure une entreprise difficile et hasardeuse. Même les titres et suscriptions, qui attribuent le psaume à un individu (David, par exemple), ou le référent à un événement de sa vie, ne fournissent aucun argument décisif. Ce qu'il faut dire, c'est que le livre des psaumes présente l'histoire de rédaction la plus longue de toute la Bible, soit près d'un millénaire. En voici les principaux jalons.

1 - Les psaumes les plus anciens se retrouvent en dehors du psautier : Exode 15 et Juges 5, dont certains passages à tout le moins sont presque contemporains de l'expérience qu'ils relatent (temps de Moïse et temps des Juges).

2 - David (entre 1000 et 970 av. J-C.) et ses collaborateurs ont grandement contribué d'après le témoignage de la Bible (l Ch 15-16 25 et Si 47, 8-10), à l'organisation du service liturgique et au travail de création et de collection des psaumes d'Israël.

3 - Les prophètes classiques (en particulier Jérémie au 7e siècle) ont fortement influencé le psautier (par exemple Ps 1, qui reprend Jérémie 17,5-8). Dans le cas où un psaume présente des affinités avec un texte prophétique, le consensus des chercheurs veut que le psaume dépende du texte prophétique et non l'inverse. On comprendrait mal en effet que les prophètes, si personnels et novateurs, ne fassent que reprendre des refrains déjà connus de la majorité. Tandis que l'inverse se comprend bien : la tradition psalmique s'est appuyée sur l'autorité des prophètes.

4 - L'expérience de l'Exil et du Retour (597538 av. J.-C) apparaît souvent dans les psaumes (13, 7; finale du psaume 51; 1'ensemble de 126 et 137; 147, 2-3, etc.). Bon nombre de psaumes reflètent le désarroi d'Israël en ces heures sombres comme ses espoirs les plus fous au lendemain du Retour.

5 - Un certain nombre de psaumes évoquent une crise comparable à celle de l'Exil. Mais l'insistance sur le silence de la prophétie (74,9; 77,9-10; 83; 89,6-8) invite à y voir des compositions de l'époque maccabéenne (vers 160 av. J.-C.), particulièrement sensible au drame du déclin de la prophétie (Dn 3,38; 1 M 9,27).

Bref, l’histoire des psaumes est extrêmement riche et complexe. Ceux qui sont contenus dans le psautier couvrent une période de quelque 800 ans. En pratique, il faut analyser chaque psaume, voir le vocabulaire et la théologie, et comparer avec d'autres textes bibliques plus facilement datables.

Fruits d'une longue histoire, les psaumes restent le compagnon par excellence d'Israël, de ses heures de gloire les plus exaltantes comme de ses crises les plus troublantes. Au confluent de l'ensemble des traditions théologiques d'Israël, ils doivent être considérés comme le condensé théologique et spirituel de l'Ancien Testament.

© Jean-Pierre Prévost, SBEV / Éd du Cerf, Cahier Évangile n° 71 (Mars 1990), « Petit dictionnaire des Psaumes », p. 20 (encadré).

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org