236
Famille
368
Lefebvre Philippe
La famille
2-85313-746-1
La famille
Gros plan sur
 
Commencer
 
Recension du livre de Philippe Lefèbvre: "Ce que dit la Bible sur... La famille", par Gérard Billon
 

Philippe Lefèbvre
La famille
« Ce que dit la Bible sur… » n° 10, Nouvelle Cité, 2014, 128 p., 13 €

Ce petit volume – douze brefs chapitres comme tous ceux de la collection – accompagne déjà avec bonheur les réflexions qui précèdent le deuxième synode des évêques catholiques sur la famille qui va se tenir en octobre 2015. Philippe Lefèbvre (P.L.), dominicain enseignant à Fribourg, le dit et le répète : il cherche « avant tout à diriger le lecteur vers le livre dont [son ouvrage] procède : la Bible elle-même » (p. 123). De ce point de vue, gageons que le projet sera tenu. D’abord parce que le style de P.L. est vif, enjoué, engageant. Ensuite parce que le propos renouvelle des interprétations que l’on pense établies (voir les chap. 6 sur la Mère, le chap. 7 sur les Frères, le chap. 8 sur la Sœur). Enfin parce que telle page surprend et que l’on a vraiment envie « d’y aller voir » (à propos d’Abraham et Sara, de Débora, du trio Tamar-Amnon-Absalom, de la stérilité…). Parfois P.L. va vite, allusif plus qu’argumenté. En Jn 20, la nomination de Marie de Magdala par le Ressuscité nous amène, via Elqana et Anne en 1 S 1,8 jusqu’au début du livre de la Genèse, pour conclure : « Marie est bien une épouse, pas une sœur dans ce chapitre » (p. 76) ! Certes, certes… Voir aussi le curieux « syndrome du treizième » (pp. 110-112).

Parfois dérouté, le lecteur a pourtant envie de continuer. Il voit bien que P.L. ne dit rien au hasard, s’appuyant sur le vocabulaire (les chap. 1 et 2 ouvrent magnifiquement la réflexion au-delà du seul « foyer » familial). P.L. établit des liens entre diverses parties de la Bible (le chap. 10 sur le Messie avec les liens Saül, Anne et Marie), montrant tout l’intérêt de « voyager » non seulement entre l’Ancien et le Nouveau Testaments, mais aussi à l’intérieur de chaque Testament. Serait-ce cela une lecture « canonique » ? Le format de l’ouvrage oblige peut-être à survoler plus qu’à approfondir mais on saura gré à P.L. de rejeter les généralités pour donner à (re)lire des épisodes précis, choisis avec bonheur. L’ouvrage se lit bien, il « donne à penser », renvoie à un au-delà de lui-même. Que demander de plus ?

                                                                                               Gérard Billon
Niveau de lecture : très abordable

Recension parue dans le Cahier Évangile n° 172.

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org