1310
Apparitions du ressuscité
1628
Disciples d'Emmaüs
17
Morin Dominique
L'apparition du Ressuscité aux disciples d'Emmaüs (Lc 24,13-35)
Commentaire au fil du texte
 
Commencer
 
L'apparition du Ressuscité aux disciples d'Emmaüs nous est rapportée seulement par Luc...
 

L'apparition du Ressuscité aux disciples d'Emmaüs nous est rapportée seulement par Luc. En lisant ce récit, on ne peut manquer de remarquer le renversement de situation qui s'opère : la séparation, la tristesse et l'incompréhension du début se transforment progressivement en retrouvailles, joie et intelligence des événements à la fin.

Ils sont deux : l'un s'appelle Cléophas, l'autre n'a pas de nom : peut-être représente-t-il tout chrétien invité à redécouvrir son propre cheminement de foi vers Jésus ressuscité ? Profondément déçus et découragés, ils s'éloignent donc de Jérusalem où Jésus les avait conduits. Ils pensaient que ce Jésus de Nazareth serait le libérateur d'Israël, mais il est mort, et la belle aventure s'achève pour eux dans l'amertume.

Le double signe de l'Écriture et du partage du pain

Or Jésus les rejoint sur le chemin de leur déception mais, s'ils le voient bien, ils ne le reconnaissent pas. Il appartient désormais au Seigneur lui-même d'ouvrir leurs yeux et leur intelligence. Il ranime peu à peu leur foi en leur expliquant les Écritures et en partageant leur repas. Et justement, au cours de ce repas, leur compagnon refait les gestes de la multiplication des pains et de la Cène : il rompt le pain et le leur donne (voir Luc chapitre 9 verset 16, et chapitre 22 verset 19). Immédiatement les deux disciples reconnaissent alors Jésus ressuscité. Certes à ce moment Jésus disparaît à leurs regards mais, bien loin d'en être déçus, les deux disciples, à nouveau pleins d'enthousiasme, repartent tout joyeux vers la communauté qu'ils avaient désertée. Là, les autres disciples leur confirment que le Seigneur est vraiment ressuscité d'entre les morts.

Le chemin suivi par les disciples d'Emmaüs est toujours d'actualité : aujourd'hui encore, c'est en écoutant la parole de Jésus à travers les Écritures et en célébrant son repas, que les oreilles de chacun, ses yeux et son cœur peuvent s'ouvrir pour le reconnaître.

 

        – Quelques remarques complémentaires :

• Emmaüs

La localisation exacte de ce village, dont Luc nous précise qu'il se trouve à 60 stades de Jérusalem, soit 12 kilomètres environ, est discutée.

• Leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître

Dans les apparitions racontées par Luc et Jean, les disciples ne reconnaissent pas immédiatement le Christ ressuscité, et cela, semble-t-il, pour deux raisons.  Le corps du Ressuscité, d'une part, se trouve dans un état nouveau qui modifie sa forme extérieure et l'affranchit des conditions sensibles de ce monde. Mais d'autre part, et surtout, il faut un certain temps de réflexion ainsi qu'une parole ou un signe, voire les deux comme ici, pour que ses disciples le reconnaissent.

• Le troisième jour

Chez les Juifs, un homme était considéré comme définitivement mort à partir du troisième jour après son décès. Or, le troisième jour était, dans les annonces de la Résurrection, celui où Jésus devait ressusciter. Mais, alors que cela aurait dû éclairer les deux disciples, cette référence au troisième jour semble au contraire augmenter leur désespoir.

• La fraction du pain

Luc emploie ici le terme qu'il reprendra à plusieurs reprises dans les Actes des Apôtres (voir par exemple chapitre 2, verset 42), pour parler de l'Eucharistie.



© SBEV. Dominique Morin

 

 
Lc 24,13-35
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org