1552
Indications musicales
891
Psaumes
1551
Titres des psaumes
17
Morin Dominique
Les titres et les indications musicales des psaumes
Gros plan sur
 
Commencer
 
Beaucoup de psaumes ont un titre et ils sont parfois précédés d'indications musicales...
 

Les titres

Un bon nombre de Psaumes comportent, dans leur présentation, un nom de personne, souvent : "De David", ou parfois "D'Asaph" ou encore, par exemple pour les psaumes 84 et 85, "Des fils de Coré". Ces noms ne sont sans doute pas ceux des auteurs réels ou présumés des psaumes en question, mais plutôt l'indication du recueil auquel ils appartenaient avant d'être introduits dans le Psautier, ou du modèle qui a servi à leur composition. Beaucoup de psaumes, à tort ou à raison, ont été attribués à David qui ne fut pas seulement un grand roi, mais aussi un poète et musicien inspiré. Il avait, en outre, réorganisé le culte du Temple et composé des recueils de chants et de prières d'où proviendraient, peut-être, certains psaumes. Asaph et les fils de Coré étaient des chefs de confréries de chantres du Temple. Et c'est vraisemblablement en raison de leurs fonctions importantes qu'on leur a également attribué un certain nombre de psaumes. En revanche, on ne sait pas trop à quoi renvoie exactement l'indication : "Du maître de chant". Cette précision est par ailleurs d'autant plus floue qu'on peut la traduire également par : "Au maître de chant". 

D'autres éléments du titre soulignent parfois le genre littéraire auquel appartient le psaume. Ainsi la précision "cantique" ou "psaume", utilisées parfois conjointement comme dans le psaume 83, indique  un poème qui exprime surtout la joie, le triomphe ou l'espoir, parfois la supplication ou d'action de grâce.

Certaines indications, enfin : dédicace, sabbat, action de grâces, montées... apportent des précisions d'ordre liturgique permettant de savoir dans quelles circonstances ces psaumes devaient être utilisés. Par exemple, le Psaume 111 : "Éloge des œuvres divines", ou le Psaume 118 : "Liturgie pour la fête des Tentes".

Indications musicales

Quelques psaumes indiquent que leur chant doit être accompagné d'instruments à cordes (par exemple les Psaumes 4, 6, 54, 55, 61...). On trouve encore  l'indication "pour flûtes" (Psaume 5) ou  "Sur hautbois et harpe" (Psaume. 9-10).

D'autres indications – assez rares d'ailleurs – portent sur les mélodies à utiliser, par exemple, dans le psaume 22 : « Sur l'air : "La biche de l'aurore" » ou dans le Psaume 80 : « Sur l'air : "Des lys sont les préceptes" ».

Les experts hésitent, en revanche, sur la signification exacte du « Séla », une notation mystérieuse qui, dans 39 psaumes, apparaît à la fin (parfois au milieu) de certains versets. On estime en général que cette mention indique une pause dans la lecture ou le chant, interprétation retenue par  la Bible de Jérusalem.

© SBEV. Dominique Morin

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org