247
Aujourd'hui
526
Parole de Dieu
Conclusion
Théologie
 
Approfondir
 
Il y a un devoir et une responsabilité de chaque chrétien dans la communication de la Parole...
 

La nature missionnaire de l’Église découle du mouvement même de sortie/retour du Verbe qui assume une « chair » humaine pour la conduire à la gloire, à la vie éternelle, à la joie plénière. Il y a donc un devoir et une responsabilité de chaque chrétien dans la communication de la Parole, qui n’est autre que la communication que Dieu fait de lui-même à l’homme créé à son image.

Cette communication implique à la fois le témoignage et la proclamation, dans le respect des valeurs authentiques de chaque culture et de chaque tradition religieuse, mais aussi avec la conviction profonde que seule la Parole peut apporter « la réponse qu’au fond d’eux-mêmes tous les hommes attendent » (VD n° 92). C’est peut-être cette mise en relief de l’attente des hommes qui constitue l’apport propre de Verbum Domini, avec son insistance sur l’expérience de la rencontre avec la Parole. Celle-ci est source de joie communicative et principe de transformation, avec l’Esprit Saint, de celui qui l’accueille. Marie en est l’illustration : « Marie est bienheureuse parce qu’elle a la foi, qu’elle a cru, et que dans cette foi, elle a accueilli dans son sein le Verbe de Dieu pour le donner au monde. La joie provenant de la Parole peut maintenant s’étendre à tous ceux qui, dans la foi, se laissent transformer par la Parole de Dieu » (VD n° 124).

De là découle une vérité que l’on a peut-être tendance à sous-estimer : l’efficacité de l’annonce de la Parole dépend moins de l’efficacité de techniques d’apostolat (aussi utiles soient-elles) que de l’accueil dans la vie du témoin de la Parole efficace qui peut le transformer, notamment à travers la vie sacramentelle. C’est dans la mesure où l’Église fait toute sa place à la Parole qui l’envoie dans le monde qu’elle devient « le sacrement, c’est-à-dire le signe et l’instrument de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain », comme l’affirme le début de la Constitution conciliaire Lumen Gentium.



© Cahier Évangile n° 163, La Parole du Seigneur. Sur l'Exhortation "Verbum Domini", p. 61-62.
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org