963
Prophètes
18
Marchadour Alain
Les prophètes
Gros plan sur
 
Commencer
 
Depuis que l'homme a pris conscience du mystère de son destin, il a éprouvé le besoin d'interroger les divinités...
 

Depuis que l’homme a pris conscience du mystère de son destin, il a éprouvé le besoin d’interroger les divinités. Pour cela, il passe par des intermédiaires qu’il croit capables d’éclairer son chemin. Autour d’Israël, en particulier, existaient des devins vivant le plus souvent dans la proximité des temples, et délivrant au nom de Dieu des oracles : « Ainsi parle tel dieu ». Pour devenir ainsi la bouche de Dieu, ces hommes n’hésitaient pas à utiliser des techniques comme la musique, la danse et même des drogues. Ainsi, ils entraient en transes et devenaient un instrument de leur dieu.

Ces phénomènes ne sont pas sans parallèle dans l’histoire d’Israël. C’est ainsi qu’au commencement de la royauté, il existe des frères-prophètes vivant en communauté et recherchant l’extase prophétique. Leur enthousiasme, provoqué par la musique, est tellement contagieux qu’il se communique aux envoyés de Saül, lui-même venu arrêter David : « Ils furent tous pris de délire » (1 S 19.

Ces frères-prophètes ont un comportement qui déconcerte l’homme moderne. Mais, malgré leur extravagance, ils représentent dans l’histoire mouvementée d’Israël une protestation contre les infidélités du peuple et des rois.

Et pourtant, malgré ces contraintes propres à tout langage humain, les prophètes transmettent la parole de Dieu. Sans entrer dans toutes les formes que peut prendre cette Parole, il faut, pour en comprendre la nature, faire référence à l'alliance du Sinaï. Là, Dieu a parlé à son peuple en entrant dans son histoire et en lui proposant une alliance. À Dieu qui a commencé à parler et continue de le faire au long de l'histoire, l'homme est appelé à répondre. Mais il arrive qu'il se fasse des illusions. Au lieu de répondre, il bâtit lui même son discours, déforme la parole de Dieu et la bafoue par sa pratique. Alors, malgré les liturgies du temple où l'homme loue Dieu, Dieu n'est plus entendu. Surgit donc le prophète qui dévoile la supercherie et montre à ceux qui récitent les dix commandements qu'ils passent leur temps à les violer. En un mot, par la voix du prophète, c'est Dieu qui ne cesse de faire irruption dans la vie des hommes, adaptant les dix commandements immuables aux situations concrètes des hommes engagés dans l'histoire.

La parole et l’écrit

À quoi reconnaître la vraie parole de Dieu ? Comment faire la différence entre le vrai et le faux prophète ? Pour les contemporains des prophètes, ce n'est jamais tâche facile. Le plus souvent la parole transmise par l'homme de Dieu retentit dans le désert. Isaïe est bien seul face à Akhaz, et celui-ci préfère s'allier avec le puissant roi d'Assur plutôt que de miser sur la parole de Dieu (Isaïe 8). Amos, arraché par Dieu à son métier de chef bouvier pour prêcher la parole de Dieu à Béthel, se fait très vite réduire au silence (Amos 7).

Heureusement cette parole de Dieu ne tombe pas dans un désert absolu. Sinon elle aurait, comme d'autres paroles lumineuses, disparu totalement, comme si elle n'avait jamais existé. Quelques-uns, groupés autour du prophète, ont empêché la Parole de mourir. Mise par écrit, elle a traversé le temps. Elle a nourri des générations de croyants qui ont su trouver une profondeur que ni les prédicateurs ni leurs auditeurs ne soupçonnaient.

Jésus le prophète

Jésus non plus n'a pas eu un succès foudroyant de son vivant. La plupart des Juifs ont attribué sa parole au diable et non à Dieu. Mais, après la Résurrection, les premiers disciples ont recueilli sa parole et sa pratique et les ont consignées dans les Évangiles. Nous confessons, avec la lettre aux Hébreux que « Dieu, après avoir à plusieurs reprises et sous diverses formes parlé aux pères par les prophètes, en ces jours qui sont les derniers nous a parlé par le Fils ».

© SBEV. Alain Marchadour

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org