189
Miracle
206
Beaude Pierre-Marie
Guérison d'un démoniaque (Mc 5,1-20)
Commentaire au fil du texte
 
Commencer
 
Un étrange miracle...
 

Dans l' Évangile de saint Marc (Mc 5,1-20), Jésus passe de l'autre côté de la mer. Quel est l'étrange pays où il arrive ? Le pays des Géraséniens. Il n'a pas encore mis le pied à terre que déjà un homme court vers lui. Un homme qui vit dans les tombeaux…

Voici, en italiques, le texte de Marc, et ensuite le commentaire correspondant :

" Comme il descendait de la barque, un homme possédé d'un esprit impur vint aussitôt à sa rencontre sortant des tombeaux."

Il se passe toujours quelque chose quand on parvient de l'autre côté de la mer. Souvent dans les épopées, dans les récits anciens, le héros traverse la mer en quête d'un objet merveilleux ou d'une action extraordinaire à faire. Dans l'Evangile de Marc, ce Jésus qui traverse la mer n'est pas en quête de n'importe quoi. Ce qu'il veut faire, la suite du récit va le montrer.

" L'homme habitait dans les tombeaux. Nuit et jour, il était sans cesse dans les tombeaux et les montagnes, poussant des cris et se déchirant avec des pierres. "

Cet homme-là vit en marge, hors des villes et des hameaux. Il ne pourrait vivre avec les autres que s'il était enchaîné. Mais personne ne peut le maîtriser. Exclu du corps social, cet homme vit aussi hors de son propre corps. Il n'hésite pas à le maltraiter à coups de pierre comme on maltraite un corps étranger. Il a perdu son unité : un autre parle à sa place, un autre qui n'est même pas un mais plusieurs : Jésus l'interrogeait : «Quel est ton nom ? » Il répond : « Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs ».

" Il y avait là, du côté de la montagne, un grand troupeau de porcs en train de paitre. Les esprits impurs suppliaient Jésus en disant : « Envoie-nous dans les porcs pour que nous entrions en eux ». Jésus permit aux esprits impurs d'entrer dans les porcs. Ils sortirent du possédé, entrèrent dans les porcs et le troupeau se précipita du haut de la falaise dans la mer. "

Etrange pays assurément que ce pays de l'autre côté de la mer. On y trouve des porcs, bêtes impures, en troupeau, gardés par des humains. Ainsi donc un homme habite avec les morts et des hommes vivent auprès de bêtes impures que d'autres hommes sans doute mangeront. Jamais une telle chose ne se verrait dans le pays que Jésus a quitté pour traverser la mer. Le porc est un animal impur qu'on n'élève pas. Et les cimetières sont des lieux pour les morts qui rendent impurs.

Pourquoi les démons demandent-ils d'entrer dans les porcs ? Parce qu'ils ont bien l'intention de ne pas laisser échapper leur mainmise sur le pays ! Ce sont eux qui rendent l'homme impur, ce sont eux qui l'excluent des vivants et le font vivre avec les morts. Jésus veut les chasser du possédé dans lequel ils s'abritent ? Ils sont d'accord à condition d'aller habiter dans les porcs. Ainsi, ils resteront aux portes des lieux habités, toujours prêts à exercer leurs pouvoirs maléfiques sur ce pays.

En entrant dans les porcs, les esprits impurs croient pouvoir demeurer dans le pays. Mais ils sont floués ! Car, en se précipitant dans la mer, les porcs les emmènent hors du pays. Voilà nos démons sans lieu où habiter. Ils ne peuvent plus continuer à régner dans l'ombre.

" Les gens des villes et des hameaux vinrent voir ce qui s'était passé. "

Le démoniaque n'a plus à être maîtrisé par des chaînes. Il ne se déchire plus avec des pierres et il est habillé, comme un vivant; il a retrouvé possession de son esprit, lui qui était possédé par des esprits.

" Et les gens se mirent à supplier Jésus de s'éloigner de leur territoire. Comme il montait dans la barque, celui qui avait été démoniaque le suppliait, demandant à être avec lui. Jésus ne le lui permit pas, mais lui dit : « Va dans ta maison auprès des tiens et rapporte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde ». "

Jésus a chassé les démons du pays. Et voilà que les gens lui demandent de partir à son tour ! Le texte dit qu'ils sont « saisis de crainte », eux qui ne paraissaient pas être troublés par la présence, aux portes de leurs habitations, du démon Légion.

Jésus et les démons quittent donc le pays. Mais qu'on ne s'y trompe pas. Dans la lutte qui les a opposés, ils ne sont pas renvoyés dos à dos. C'est Jésus qui gagne. En empêchant le possédé guéri de le suivre, il laisse quelqu'un au pays, quelqu'un qui habitera sa maison (lui qui servait de maison aux esprits) et qui rapportera aux siens tout ce que le Seigneur a fait pour lui. Dans le pays, on parlera encore longtemps des démons tombés avec les cochons dans la mer et de la victoire de Jésus qui purifia de ses démons tout un pays. Il ne lui reste plus qu'à retraverser la mer.

 
© SBEV. Pierre-Marie Beaude

 
Jérusalem: l'esplanade des mosquées
Mc 5,1-20
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org