1132
Pierre
1307
Transfiguration
18
Marchadour Alain
Pierre lors de la transfiguration (Lc 9,28-36)
Gros plan sur
 
Commencer
 
Pierre dit tout haut et avant eux ce que les autre pensent tout bas...
 

Certains événements privilégiés sont réservés à quelques uns parmi les disciples : Pierre, Jacques et Jean. Parmi eux, Pierre occupe la première place : il dit tout haut et avant eux ce que les autre pensent tout bas... Ainsi dans le récit de la transfiguration, exprime-t-il la malcroyance des disciples et plus largement de tous les croyants de l'histoire.

Pierre le spectateur

Arrivé au sommet de la montagne Jésus est l'objet d'une transformation. Il devient autre et est rejoint par deux personnages prestigieux d'un autre temps. Avec lui ils mettent en scène dramatiquement et en résumé toute l'histoire d'Israël, la Loi, les prophètes puis Jésus.

Pierre et ses deux compagnons sont les destinataires de ce spectacle : c'est pour cela que Jésus les a pris avec lui. Ce spectacle dévoile quelque chose du mystère divin de Jésus. Devant une telle irruption de l'univers divin, les disciples sont écrasés de sommeil. C'est bien ainsi que les croyants de la Bible réagissent devant le sacré.

Par son intervention, Pierre sort en quelque sorte de sa passivité. Il prend le pouvoir et tente d'organiser la mise en scène pour que le spectacle corresponde à ses désirs. Ce qu'il propose est bien : « Il est bon que... » Il suggère surtout d'infléchir le déroulement de la scène en la faisant durer : « Comme ceux-ci se séparaient, il dit : Dressons trois tentes… » Au cas où nous n'aurions pas compris le sens de son intervention, le narrateur nous en donne le sens : « Il ne savait pas ce qu'il disait ».

Pierre acteur et disciple

La suite montre en quoi la proposition de Pierre s'oppose au projet de Dieu. Alors que Pierre proposait de s'installer dans la vision, voici que la nuée les recouvre. C'en est ainsi fini de la clarté; mais c'est aussi la fin du spectacle puisque tous sont recouverts par la nuée et que la Parole venue du ciel s'adresse à tous. En effet alors que la prise de parole de Pierre ainsi que le programme qu'elle comportait viennent d'être discrédité par le commentaire du narrateur, la révélation tombe de la nuée : « Celui-ci est mon fils, celui que j'ai élu. Écoutez-le ».

On peut alors revenir sur ce qui précède. La scène de la transfiguration est décisive puisqu'à travers elle Dieu révèle au monde l'identité de Jésus. Mais Luc nous donne la clé de l'erreur de Pierre en précisant le sujet de la conversation entre Jésus et Moise et Élie : « Ils parlaient de son Exode, c'est-à-dire de sa mort » Voilà bien le mystère de l'incarnation si dur à accepter humainement. Le transfiguré doit être défiguré; là glorification du fils passe par la nuée de la mort.

La transfiguration, c'est cet instant fugace où Dieu confesse que le transfiguré ne devient tel que par le passage dans la mort. Pierre et tous les croyants qu'il représente sont invités à s'associer à ce destin. Pour le faire il leur faut quitter le fauteuil confortable de spectateur et devenir acteurs en restant à l'écoute de la Parole avec toutes ses exigences.

© SBEV. Alain Marchadour

 
Lc 9,28-36
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org