1467
Douze ans
398
Jésus
48
Temple
289
Sevin Marc
Jésus à douze ans
Gros plan sur
 
Commencer
 
Jésus au Temple à l'âge de douze ans...
 

Le seul récit des évangiles où l'on voit l'enfant Jésus est celui du « recouvrement au Temple » chez Luc (2,41-52). L'escapade de Jésus adolescent et sa réponse frondeuse à sa mère ont un côté sympathique. Comme tous les jeunes au sortir de l'enfance, Jésus ne manifeste-t-il pas son désir d'indépendance par rapport à ses parents ?

Les souvenirs

Que Jésus ait accompagné sa famille au grand pèlerinage annuel de Jérusalem est indéniable. Qu'il ait participé à l'enseignement pour les enfants de son âge et au dialogue avec des maîtres du Temple est tout-à-fait vraisemblable; peut-être est-ce une évocation de sa bar miçva ? Qu'il se soit retrouvé seul à l'occasion d'un pèlerinage est tout aussi plausible : les enfants pouvaient faire route soit avec leur père, soit avec leur mère, les hommes et les femmes étant séparés.

Ce texte nous montre d'abord que l'enfant Jésus a été élevé selon la Loi d'Israël et que Marie et Joseph n'ont pas ménagé leur peine pour lui assurer cette éducation. La suite de l'évangile illustre la profonde connaissance par Jésus des traditions religieuses de son peuple.

Le récit suggère que Jésus enfant avait conscience que Dieu l'appelait à une mission particulière et que cela allait exiger de lui un éloignement de ses attaches familiales. Jésus, comme tous les adolescents, a-t-il manifesté son indépendance vis-à-vis de ses parents ? Il n'est pas interdit de faire cette lecture, puisqu'elle correspond à la croissance normale d'un jeune. De même la notation « ils ne comprirent pas la parole qu'il venait de leur dire » : c'est la distance inévitable entre parents et adolescents. Pourtant le récit s'achèvera sur « et il leur était soumis ».

La foi au Ressuscité

Le lecteur familier de l'évangile de Luc relève dans ce récit des allusions très nettes à la Passion et à la Résurrection avec la mention de Pâques dès le début du récit (v.41) ainsi que l'évocation de la montée à Jérusalem. Jésus est retrouvé « après trois jours » (v. 46). La réponse de Jésus trouve un écho dans la parole de l'ange au matin de Pâques : « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? » (24,5). Enfin le thème de l'incompréhension est habituellement lié à celui de la Passion (9,45; 18,34; 24,25-26).

Mais i1 y a surtout la parole de Jésus : « Il me faut être chez mon Père »; dans Luc 1-2, jusqu'ici, des anges ou des personnages inspirés ont proclamé qui est Jésus. Maintenant c'est Jésus lui-même qui se présente. Il est chez son Père dans le Temple. La signification de cette parole énigmatique de Jésus – sa première parole chez Luc – s'éclaire à la lumière de Pâques, ce passage de Jésus vers Dieu qu'il appelle « Père » (cf 23,46, sa dernière parole, et 24,49).

L'enfant Jésus est ainsi désigné comme le « Fils de Dieu ». Il a fallu tout un cheminement aux chrétiens, à partir de leur méditation de la Passion et des expériences de Pâques, pour parvenir à cette profession de foi. En évoquant le pèlerinage du jeune Jésus, Luc témoigne de la foi de l'Eglise.

L’Ancien Testament en arrière-plan

Les récits de l'enfance dans leur ensemble ne se comprennent qu'en référence à la tradition biblique. Pour rédiger ses récits, Luc s'est inspiré de la figure du jeune Samuel (1 S 1-4) et des traditions juives développées autour d'elle. D'après ces traditions anciennes, le jeune Samuel avait douze ans lorsque ses parents le laissèrent au Temple de Silo où il reçut bientôt le don de prophétie; on admirait son intelligence. Comme l'enfant Samuel, l'enfant Jésus est présenté au Temple. À plusieurs reprises est soulignée la sagesse de Jésus (v. 40, 47 et 52; cf 4,22).

La vie de l’Église

Dans le récit de la Présentation de Jésus au Temple, Luc insiste sur la parfaite fidélité des parents de Jésus dans l'accomplissement de la Loi du Seigneur. Chaque année, comme l'exige la Loi, ils se rendent en pèlerinage à Jérusalem pour la Pâque. On constate aussi qu'ils ont veillé scrupuleusement à l'éducation religieuse de Jésus qui fait très bonne figure au milieu des maîtres de la Loi.

En reprenant ce texte, les chrétiens comprennent qu'ils n'ont pas à rougir de croire que Jésus a été un parfait fils d'Israël, élevé dans la plus pure tradition religieuse. Très officiellement, les plus hautes autorités du Temple en ont convenu. En suivant Jésus, les chrétiens peuvent être sûrs de vivre en fidélité à la Parole de Dieu. On sait que les premiers chrétiens se sont éloignés ou ont été chassés de la Synagogue, et qu'il leur a fallu se justifier face aux attaques de celle-ci.

Même si ce texte invite d'abord le lecteur à reconnaitre en cet enfant intelligent le Fils de Dieu, la collecte des souvenirs sur son enfance n'est pas négligeable. Cependant, comme toujours dans les évangiles, les souvenirs rapportés ne portent jamais sur des détails inutiles; ils évoquent les grands mouvements de la vie de Jésus. C'est durant son enfance que Jésus a affiné une grande sensibilité religieuse et qu'il a acquis sa connaissance des traditions de son peuple. Elles lui seront précieuses pour réaliser la volonté de son Père.

© SBEV. Marc Sevin

 
Lc 2,41-52
41Ses parents allaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
42Quand il eut douze ans, comme ils y étaient montés suivant la coutume de la fête
43et qu'à la fin des jours de fête ils s'en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s'en aperçoivent.
44Pensant qu'il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
45Ne l'ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem en le cherchant.
46C'est au bout de trois jours qu'ils le retrouvèrent dans le temple, assis au milieu des maîtres, à les écouter et les interroger.
47Tous ceux qui l'entendaient s'extasiaient sur l'intelligence de ses réponses.
48En le voyant, ils furent frappés d'étonnement et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Vois, ton père et moi, nous te cherchons tout angoissés. »
49Il leur dit : « Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il me faut être chez mon Père  ? »
50Mais eux ne comprirent pas ce qu'il leur disait.
51Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth ; il leur était soumis ; et sa mère retenait tous ces événements dans son coeur.
52Jésus progressait en sagesse et en taille, et en faveur auprès de Dieu et auprès des hommes.
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org