488
Luc
72
Gruson Philippe
Qui est l’évangéliste Luc ?
Note historique
 
Commencer
 
Les évangiles ne sont pas signés. Comment peut-on connaître leurs auteurs ?
 

La tradition

Les 4 évangiles ne sont pas signés. Comment peut-on connaître leurs auteurs ? Par des témoignages anciens qu'il faut confronter avec les textes eux-mêmes. Vers 180, l'évêque de Lyon, Irénée, affirme : « Luc, le compagnon de Paul a consigné en un livre l'évangile que celui-ci prêchait ». Au même moment le « canon de Muratori » confirme : « Le 3° évangile est selon Luc. Luc est ce médecin qui, après l'ascension du Christ, fut emmené par Paul comme compagnon de ses voyages et qui écrivit en son nom. Cependant il n'a pas vu lui-même le Seigneur durant sa vie terrestre. Il commence son écrit à partir de la naissance de Jean ».

Cette tradition ancienne est unanime. Elle va se développer. Peu après 300, un manuscrit du 3° évangile précise que Luc était originaire d'Antioche, médecin de profession, célibataire et compagnon de Paul. Plus tard encore, on fera de Luc l'un des 72 disciples envoyés en mission par Jésus, ou même l'un des deux disciples d'Emmaüs.

Les textes

Mais revenons aux textes du Nouveau Testament. Les Épîtres de Paul nomment Luc trois fois. Il est appelé « le cher médecin » (Colossiens 4,14), l'un des « collaborateurs » (Philémon 24). L'auteur de la deuxième épître à Timothée – est-ce Paul – précise : « Seul Luc est avec moi » (4,11).

Par ailleurs tout le monde reconnaît que l'auteur du 3° évangile est le même que celui des Actes des Apôtres. Ce qui fournit d'autres informations, car, si ce texte est également anonyme, il reflète bien la pensée et les centres d'intérêt de son auteur. En faisant le récit des voyages de Paul – son personnage principal –, l'auteur des Actes emploie le « nous » dans plusieurs passages (16,10-17; 20,5-15; 21,1-18 et 27,1 à 28,16). Il a donc été l'un de compagnons de Paul. Pourtant il est difficile de faire de lui l'un des proches collaborateurs de Paul, ou son disciple, car, entre les Actes et les Épîtres, les différences sont trop nombreuses, aussi bien dans les événements rapportés que dans la théologie. Pourquoi la tradition a-t-elle donc majoré la dépendance de Luc envers Paul ? Probablement pour prouver l'authenticité du 3° évangile (et des Actes), lorsque, face aux hérétiques et à leurs évangiles apocryphes, il fallait démontrer que les 4 évangiles canoniques venaient bien des apôtres ou de leurs proches collaborateurs.

© SBEV. Philippe Gruson

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org