436
Evangile de Jean
398
Jésus
459
Père
18
Marchadour Alain
Jésus et son Père dans l'évangile de Jean
Gros plan sur
 
Commencer
 
C'est dans l'évangile de Jean que Jésus nomme le plus souvent Dieu « Père » et se désigne lui-même comme « le Fils »...
 

De la première à la dernière page de la Bible, Dieu se dévoile peu à peu. L'évangile de Jean en est la dernière étape car Jésus, le Verbe, est l'ultime parole qui dit Dieu dans une existence d'homme. Or c'est en Jean que Jésus nomme le plus Dieu « Père » (109 fois) et se désigne lui-même comme « le Fils » (30 fois). Cet accroissement du vocabulaire père-fils est l'œuvre de l'évangéliste, à partir des paroles de Jésus. C'est là le cœur du message chez saint Jean : Jésus y révèle à la fois son identité et le vrai nom de Dieu.

Le Père et moi, nous sommes un

Lorsque Jésus parle de lui-même, c'est à peu près toujours pour se référer au Père, dont il se dit l'envoyé (17 fois). Par exemple : « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et d'accomplir son œuvre » (4,34); « Je ne fais rien de moi-même; ce que le Père m'a enseigné, je le dis. Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui plaît » (8,28-29); « Le Père et moi, nous sommes un » (10,30).

Lors du dernier repas, dans le « discours d'adieu », Jésus « sachant que l'heure est venue de passer de ce monde à son Père... » (13,1) confie son secret à ses disciples : « Je suis le chemin, la vérité et la vie; nul ne va au Père que par moi » (14,6). À la demande de Philippe : « Montre-nous le Père, et cela nous suffit », il répond : « Voilà si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ? Qui me voit, voit le Père » (14,8-10).

Mon Père et votre Père

Cette intimité profonde unissant le Père et son Fils ne se limite pas égoïstement à deux; elle est orientée vers ceux que Jésus appelle « mes amis » : « Comme le Père m'a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez en mon amour... Comme moi j'ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour » (15,9-10). C'est la grande prière finale de Jésus, avant la Passion : « Père juste... ceux-ci ont reconnu que tu m'as envoyé. Je leur ai révélé ton nom et le leur révélerai, pour que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux et moi en eux » (17,25-26).

L'incarnation fait connaître aux hommes le vrai nom de Dieu, son visage de Père : « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique » (3,16). Pourquoi cet amour qui se déverse sur les hommes, sinon pour les entraîner dans cette relation unique de Père à fils ? La paternité de Dieu se manifeste surtout par cet amour qui l'a entraîné dans l'aventure de l'incarnation, jusqu'à ce que le Ressuscité dise à ses frères : « Je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu » (20,17).

© Alain Marchadour

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org