370
Exode
289
Sevin Marc
La place de l'Exode dans la Bible
Gros plan sur
 
Commencer
 
La Bible hébraïque est une véritable bibliothèque qui rassemble 39 livres...
 

La Bible hébraïque est une véritable bibliothèque qui rassemble 39 livres. La Bible grecque a ajouté quelques ouvrages supplémentaires. La tradition juive n'accorde pas la même importance à tous ces livres. La place accordée à la période de l'Exode dans cet ensemble apparaît disproportionnée. Quelle en est la raison   ?

L'architecture globale de l'Ancien Testament

L'architecture globale de l'Ancien Testament comporte trois éléments.

1. La base de tout l'édifice est la “ Torah ” ou la Loi, formée de cinq livres : Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome. C'est la Loi donnée par Dieu à son peuple. Ces livres sont par excellence la Parole de Dieu sous forme écrite. On les appelle aussi “ Les livres de Moise ” ou encore “ Pentateuque ” ce qui signifie “ Les cinq rouleaux ”.

2. Les “ Prophètes ” se construisent sur la Torah. Ils en sont l'illustration et le commentaire. On distingue les “ Premiers prophètes ” (Livres de Josué, des Juges, 1 et 2 Samuel, 1 et 2 Rois et les “ Nouveaux prophètes ” ou recueils des prédications prophétiques (Isaïe, Jérémie, etc...).

3. Un troisième élément, de moindre importance malgré son volume imposant, s'érige sur les deux autres. Il s'agit des “ Écrits ”. Ils recueillent les autres ouvrages retenus par la piété, en particulier les réflexions des Sages et les psaumes.

Un coup d'œil sur cette architecture globale suffit à constater qu'en réalité tout l'édifice biblique repose principalement, pour ne pas dire exclusivement, sur la méditation de l'aventure de Moise ou temps de l'Exode (ce dernier déborde le cadre proprement dit du “ Livre de l'Exode ”). Les nombreuses évocations de l'Exode chez les “ Prophètes ” et dans les “ Écrits ” confirment ce fait.

L'expérience de l'Exode dans le Pentateuque

Le Pentateuque déroule un récit qui part de la création du monde pour s'arrêter à la mort de Moïse. Rien n'est dit de la période qui sépare le patriarche Joseph de Moïse. L'aventure de Moïse s'étale, elle, sur quatre livres ! Le projet des auteurs du Pentateuque n'est pas de reconstruire la suite des événements mais de transmettre aux lecteurs des convictions religieuses.

Le livre de la Genèse reprend des traditions anciennes ou étrangères sur l'apparition du monde et de ses habitants, et brosse ensuite rapidement le portrait des ancêtres lointains : Abraham, Isaac, Jacob et Joseph. Le décor est planté, mais déjà tous les récits de la Genèse sont colorés par l'Exode. Dieu crée le monde en dix paroles, ce qui évoque les “ Dix paroles ” (ou “ Commandements ”) confiées à Moïse. Les promesses faites à Abraham ne se comprennent que dans l'optique de leur réalisation au moment de l'Exode.

Le livre de l'Exode témoigne que le Dieu des fils d'Israël est un Dieu sauveur, libérateur; il agit au cœur des événements et accompagne son peuple. C'est un Dieu personnel ne ressemblant pas aux dieux des nations voisines qui se confondent le plus souvent avec les forces de la nature. Dieu est passionnément attaché aux hommes dont les fils d'Israël sont les représentants. Il dirige personnellement la traversée de la mer (Ex 14-15). Mais le peuple a la mémoire courte car, à peine libéré, il commence à “ murmurer ” contre Dieu ! Pendant que Moïse est sur la montagne et s'entretient avec Dieu, le peuple se fait une divinité (le veau d'or) auquel il attribue le bienfait de la sortie d'Égypte. Le livre de l'Exode devient exhortation à retrouver la foi au Dieu sauveur.

Le Livre du Lévitique rassemble les lois que Dieu a données à Moïse et qui concernent le culte. Le Lévitique prend en compte deux convictions contraires et pourtant complémentaires. Dieu est à la fois “ le Tout-autre ”, celui qu'on ne peut approcher, et “ le Tout-proche ” puisque le peuple a expérimenté sa présence bénéfique durant sa libération d'Égypte.

Le peuple créé par Dieu lors de la sortie d'Égypte a besoin de s'organiser. L'espace d'une génération est nécessaire. Le séjour au désert est un temps d'apprentissage. Le peuple apprend à devenir une communauté qui plaît à Dieu sous la direction de Moïse et d'Aaron. Les listes de noms, les chiffres, le recensement du livre des Nombres sont là pour donner au lecteur l’image idéale d'un peuple fort et bien encadré.

Peu avant sa mort, juste avant l'entrée du peuple en terre promise, Moïse donne son testament spirituel. Le livre du Deutéronome est une pressante exhortation à marcher selon les lois du Seigneur. C'est la condition pour la survie du peuple afin qu'il ne retombe pas dans un esclavage pire que celui de l'Égypte.

L'Exode ou le credo de l'Ancien Testament

Les croyants qui ont formé la Bible ont choisi le temps de l'Exode comme la meilleure illustration de l'article premier de leur credo : le Dieu en qui ils croient est un Dieu personnel, un Dieu Sauveur qui s'engage aux côtés de l'humanité et fait alliance avec elle : “ J'ai vu la misère de mon peuple... Je suis descendu pour le délivrer ” (Exode 3,7). Cet article de foi longuement développé dans la Torah éclaire chacune des autres pages de l'Ancien Testament. Si on l'oublie, la Bible perd son sens. Chaque fois qu'on ouvre la Bible, on devrait avoir l'Exode présent à l'esprit.

 
SBEV. Marc Sevin

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org