1046
Hébreu biblique
La langue hébraïque
Gros plan sur
 
Commencer
 
Dans le livre d'Isaïe, l'hébreu est appelé ''langue de Canaan''. Au 1er millénaire av. J.-C., les témoignages écrits l'apparentent à...
 
Dans le livre d'Isaïe, l'hébreu est appelé ''langue de Canaan'' (cf. Is 19,18). De fait, au 1er millénaire av. J.-C., les témoignages écrits l'apparentent à une famille linguistique où se trouvent le phénicien, l'ammonite, le moabite et l'édomite, langues des pays autour de Canaan : Phénicie, Ammon, Moab, Édom. La langue hébraïque comporte des dialectes : un bel exemple est donné dans le livre des Juges où des gens de Galaad (au nord de la Jordanie actuelle) reconnaissent à leur accent les gens d'Ephraïm (en Cisjordanie), ces derniers étant incapables de prononcer correctement le mot ''Shibboleth'' (Jg 12,5-6).

La langue a évolué au fil des siècles : par exemple, l'hébreu du prophète Isaïe (8e siècle av. J.-C.) n'est plus tout à fait celui du livre de Qohélet (3e siècle av. J.-C.). Celui-ci utilise des mots venus de l'araméen (lequel impose sa marque à partir du 5e siècle surtout) et du vocabulaire qui n'apparaît que dans des textes non-bibliques du 2e siècle av. J.-C.

Au cours de leur histoire, les Juifs ont adopté bien des langues, à commencer par l'araméen au 6e siècle av. J.-C. Mais ils ont toujours gardé, au cours des siècles et quels que soient les pays, une mémoire active de l'hébreu, l'étude des livres saints dans le texte étant une des bases du judaïsme. Cela est un des éléments qui a permis, à la fin du 19e siècle, de lui donner une nouvelle jeunesse jusqu'à ce qu'il devienne, au 20e siècle, la langue officielle et quotidienne de l'État d'Israël.
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org