1373
David et Bethsabée
2
Stricher Joseph
Lecture sainte de 2 S 11,1-27
Commentaire au fil du texte
 
Commencer
 
 
Regarder – méditer – prier : nous respectons les trois temps de la "lectio divina" ou lecture sainte afin que méditation et prière, pour ceux et celles qui le souhaitent, s’appuient sur une écoute attentive du texte biblique. 

Le récit de 2 Samuel 11-12 ne laisse pas indifférent. Présentant crûment les passions humaines, ce récit suscite des questions sur l’un des personnages les plus célèbres de la Bible mais des questions également sur Dieu.

Regarder

Quand on visite un édifice, on jette d’abord un coup d’œil sur l’aménagement de l’espace. Cette cathédrale a-t-elle une, deux ou trois nefs, par exemple. Y a-t-il un transept, des bas côtés ? Il en va de même dans un récit. Quelle est l’architecture de ce texte ? On distingue aisément un récit de guerre entre David et les Ammonites qui encadre le texte (11,1 et 12,26-31) avec le siège et la prise de Rabba, la capitale. Dans ce récit guerrier est inséré la prise de Bethsabée par David – comment appeler cela autrement ? – avec la mort de son mari. Au cœur de cette histoire de sexe et de violence a lieu la rencontre entre David et Nathan ou plutôt entre David et le Seigneur. Le texte se présente ainsi à la manière de poupées gigognes dont la plus petite n’est pas la moins importante, bien au contraire.

Observons maintenant les différents personnages qui fréquentent l’édifice. Lequel d’entre eux est présent dans toutes les parties ? Quels sont ses projets ? Qui l’aide ? Qui s’oppose à lui ? Quels résultats obtient-il ?

À quel moment Dieu apparaît-il dans le texte ? Quels sont ses projets ? Qui l’aide ? Quels résultats obtient-il ?

Partageons toutes les autres observations sur le texte.

Méditer

Partageons maintenant toutes les questions soulevées par la lecture du texte. Que penser du comportement de David, de Bethsabée, de Joab, de Natan ? Pouvons-nous nous identifier à l’un de ces personnages ? David nous apparaît-il comme un personnage modèle ? En quoi ?

Quelle image de Dieu apparaît dans ce texte ? Sommes-nous édifiés ? Choqués ? Précisons notre pensée, argumentons, mais ne débattons pas. Écoutons-nous mutuellement. Il serait étonnant que nous soyions tous et toutes du même avis. Le texte soulève en effet des questions fondamentales sur nos propres relations avec Dieu. Il les révèle et leur permet de s’exprimer. La "lectio divina" ou "lecture sainte" est le lieu où nous pouvons dire notre foi – et nos doutes – dans un climat d’écoute et de respect mutuel.

Prier

Après la lecture et la méditation du texte, une prière s’impose. Elle nous est donnée par la Bible elle-même. Le psalmiste met en effet le psaume 51 (50) dans la bouche de David, "quand le prophète Natan alla chez lui, après que David fut allé chez Bethsabée" : "Aie pitié de moi, mon Dieu, selon ta fidélité / Selon ta grande miséricorde, efface mes torts / Lave-moi sans cesse de ma faute / Et purifie-moi de mon péché…"

Lisons lentement le psaume, de façon méditative. Chaque membre du groupe peut lire un couplet. Nous pouvons terminer la rencontre par le Notre Père : "…Pardonne-nous nos offenses / comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés".


© SBEV. Joseph Stricher
 
Jérusalem: l'esplanade des mosquées
2 S 11,1-27
1Or, au retour de l'année, au temps où les rois se mettent en campagne, David envoya Joab, avec tous ses serviteurs et tout Israël. Ils massacrèrent les fils d'Ammon et mirent le siège devant Rabba, tandis que David demeurait à Jérusalem.
2Sur le soir, David se leva de son lit. Il alla se promener sur la terrasse de la maison du roi. Du haut de la terrasse, il aperçut une femme qui se baignait. La femme était très belle.
3David envoya prendre des renseignements sur cette femme, et l'on dit : « Mais c'est Bethsabée, la fille d'Eliam, la femme d'Urie le Hittite  ! »
4David envoya des émissaires pour la prendre. Elle vint chez lui, et il coucha avec elle. Elle venait de se purifier de son impureté. Puis elle rentra chez elle.
5La femme devint enceinte. Elle en fit informer David et déclara : « Je suis enceinte. »
6David envoya dire à Joab : « Envoie-moi Urie le Hittite. » Joab envoya donc Urie à David.
7Urie arriva près de lui. David demanda comment allait Joab, et le peuple, et la guerre.
8Puis David dit à Urie : « Descends chez toi et lave-toi les jambes. » Urie sortit de chez le roi, suivi d'un présent du roi.
9Mais Urie coucha à la porte de la maison du roi avec tous les serviteurs de son seigneur et il ne descendit pas dans sa propre maison.
10On vint dire à David : « Urie n'est pas descendu chez lui. » David dit à Urie : « N'arrives-tu pas de voyage ? Pourquoi n'es-tu pas descendu chez toi ? »
11Urie dit à David : « L'arche, Israël et Juda habitent dans des huttes. Mon seigneur Joab et les serviteurs de mon seigneur campent en rase campagne. Et moi, j'irais chez moi manger, boire et coucher avec ma femme  ! Par ta vie, par ta propre vie, je ne ferai pas cette chose-là. »
12David dit à Urie : « Reste ici encore aujourd'hui, et demain je te renverrai. » Urie resta donc à Jérusalem ce jour-là et le lendemain.
13David l'invita. Il mangea et but en sa présence, et David l'enivra. Urie sortit le soir pour aller se coucher sur son lit avec les serviteurs de son seigneur, mais il ne descendit pas chez lui.
14Le lendemain matin, David écrivit une lettre à Joab et l'envoya par l'entremise d'Urie.
15Il avait écrit dans cette lettre : « Mettez Urie en première ligne, au plus fort de la bataille. Puis, vous reculerez derrière lui. Il sera atteint et mourra. »
16Joab, qui surveillait la ville, plaça donc Urie à l'endroit où il savait qu'il y avait des hommes valeureux.
17Les gens de la ville firent une sortie et attaquèrent Joab. Il y eut des victimes parmi le peuple, parmi les serviteurs de David, et Urie le Hittite mourut lui aussi.
18Joab envoya informer David de toutes les circonstances de ce combat.
19Il donna au messager l'ordre suivant : « Quand tu auras fini de rapporter au roi toutes les circonstances du combat,
20si le roi se met en colère et qu'il te dise : "Pourquoi vous êtes-vous approchés de la ville pour livrer bataille ? Ne saviez-vous pas qu'on tire du haut du rempart ?
21Qui donc a frappé Abimélek, fils de Yeroubbèsheth ? N'est-ce pas une femme qui lui a lancé une meule du haut du rempart, et c'est ainsi qu'il est mort à Tévéç  ? Pourquoi vous êtes-vous approchés du rempart ?", tu lui diras : "Ton serviteur Urie le Hittite est mort lui aussi." »
22Le messager partit et vint rapporter à David tout ce dont Joab l'avait chargé.
23Le messager dit à David : « Ces gens-là étaient plus forts que nous. Ils ont fait une sortie dans notre direction en rase campagne, mais nous avons contre-attaqué jusqu'à l'entrée de la porte.
24Les tireurs ont alors tiré sur tes serviteurs du haut du rempart. Il y a eu des morts parmi les serviteurs du roi et ton serviteur Urie le Hittite est mort lui aussi. »
25David dit au messager : « Tu parleras ainsi à Joab : "Ne prends pas trop mal cette affaire. L'épée dévore d'une façon ou d'une autre. Renforce ton attaque contre la ville et renverse-la." Réconforte-le ainsi. »
26La femme d'Urie apprit qu'Urie, son mari, était mort, et elle pleura son mari.
27Le deuil passé, David la fit chercher et la recueillit chez lui. Elle devint sa femme et elle lui enfanta un fils. Mais ce qu'avait fait David déplut au SEIGNEUR.
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org