1060
David
131
Justice
43
Loi
1375
Natan
166
Raimbault Christophe
Natan dénonce la faute de David
Gros plan sur
 
Commencer
 
La parabole de Natan provoque l'indignation de David devant l'injustice humaine...
 
La parabole de Natan provoque l’indignation de David devant l’injustice humaine. Comme roi, il en réfère à la Loi, grand thème biblique s'il en est. Mais guidé par Natan, David parcourt un chemin, passant de l’application de la Loi à l’accueil de la justice divine.

Suite à la mort d'Urie, le mari de Bethsabée, sur l'ordre de David (1 S 11,1-27), le prophète Natan est envoyé pour révéler à David la gravité de ses actes et la justice divine. Sa parabole provoque le roi à ouvrir sa conscience et à vivre un chemin, de l’application de la Loi au repentir devant le Seigneur.

De l'application de la Loi…

David a commis un adultère envers Bethsabée et un meurtre contre Urie. Ces crimes sont condamnés par le Décalogue : "Tu ne tueras pas, tu ne commettras pas l’adultère" (Ex 20,13-14). Natan lui est envoyé pour qu’il prenne conscience de sa faute. Dans sa parabole, le prophète expose une situation d’injustice invitant à statuer par la Loi : un riche vole et tue la brebis d’un homme pauvre. Or la Loi condamne à mort non pas le rapt d'un animal, mais celui d'un être humain (Dt 24,7). C'est peut-être la raison pour laquelle Natan précise que le pauvre berger était tellement attaché à sa brebis qu'il la traitait comme sa fille.

David en reste au "premier degré". En roi juge, indigné, il en appelle à la Loi et prononce une double sentence. Le meurtrier mérite la mort et le voleur de brebis doit restituer au quadruple (Ex 21,12.37). David reste encore extérieur à cette histoire. Il n’a pas vu que Natan désignait en fait ses propres actes, adultère et meurtre.

… à l'accueil de la justice divine

Le prophète donne la clef d’interprétation à David : "Cet homme, c’est toi !". D’abord juge, David est maintenant acteur impliqué par la parole prophétique. Natan peut l’aider à relire sa propre histoire. Le Seigneur s’est toujours montré généreux envers lui. Mais le roi a commis infidélité et mépris. L’épée sera donc levée contre la maison de David et ses femmes seront outragées. Cependant le Seigneur pardonne et épargne les vies de Bethsabée et de David. La Loi prévoyait pourtant la mort pour l’homme et pour la femme pris en délit d’adultère, tout comme pour le rapt (Dt 22,22). Cependant, l’enfant illégitime mourra.

La justice divine dépasse l’application stricte de la Loi. Par la mission du prophète, elle a ouvert la conscience de David maintenant lucide : "J’ai péché envers le Seigneur !". Le roi passe de l’aveu au repentir. Le célèbre psaume 51 (50) fera éclater ce cri de repentance. Le Seigneur répondra favorablement par la naissance de Salomon. La parabole de Natan a donc fait passer David de l’application stricte de la Loi à l’accueil de la justice et du pardon du Seigneur. Tel est le chemin parcouru par David.

 
© SBEV. Christophe Raimbault

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org