204
Communion
182
Eucharistie
205
Partage
199
Première communauté chrétienne
8
Debergé Pierre
Les premiers chrétiens : communion et partage
Gros plan sur
 
Commencer
 
Parmi les grandes caractéristiques de la communauté de Jérusalem Luc évoque la "communion"...
 

Parmi les grandes caractéristiques de la communauté de Jérusalem Luc évoque la "communion"(koinonia en grec). L'étymologie de ce mot n'est pas facile à déterminer.

Dans la Bible, le Premier Testament n'a pas de mot pour exprimer la "communion". La traduction grecque dite des Septante utilise une fois le mot koinonia pour traduire une expression hébraïque qui évoque ce qui est déposé dans la main de quelqu'un, autrement dit un dépôt, un prêt (Lv 5,21). Plusieurs hypothèses s'offrent donc à qui veut comprendre la nature de la communion vécue par les chrétiens de Jérusalem.

Communion et partage des biens

On pense naturellement à une communion d'esprit et de cœur, à l'image de ce que Luc écrira ensuite : "la multitude… n'avait qu'un cœur et qu'une âme" (Ac 4,32). On évoque également une communion spirituelle et sacramentelle née de la participation commune à la fraction du pain. On n'oublie pas la communion de foi avec les apôtres, comprise comme la fidélité à leur enseignement. Dans leur diversité, ces hypothèses dessinent les différents aspects de la vie communautaire. Mais il faut y ajouter le partage et la mise en commun des biens. Car, pour Luc, la communion dans la foi débouche naturellement dans la communion des biens. C'est d'ailleurs pour cela que l'on met les biens en commun : non pas pour être pauvres, mais pour qu'il n'y ait pas de pauvres.

Le corps et le sang du Christ

C'est un autre aspect de la communion. Dans la première lettre aux Corinthiens, Paul évoquera le lien fondamental qui unit l'Eucharistie et la communion. Il rappellera que celui qui participe au "repas du Seigneur" entre véritablement en communion avec Jésus-Christ, pour ne plus faire qu'un avec lui et participer à l'œuvre de communion du Christ (1Co 11). Comprise comme "communion au corps et au sang du Christ", la "fraction du pain" est donc le fondement de la vie communautaire et le lieu où la communauté tout entière se reçoit de Celui qui forge et nourrit sa communion. Cela apparaît à la lecture du sommaire de Luc où la mention de la "fraction du pain" vient immédiatement après celle de la "communion fraternelle". C'est une manière de montrer qu'elle en est la source et la condition.

En travail de communion

Parler de la communion c'est donc parler d'un don en même temps que d'une mission. Nées de la mort et de la résurrection du Christ, les communautés chrétiennes savent en effet que faire mémoire du Seigneur, c'est vivre et poursuivre l'œuvre pour laquelle il a donné sa vie: la construction d'une humanité et d'une fraternité nouvelles où sont abolies toutes les formes de division et où chacun est à même de mourir pour l'autre. Il n'est donc pas étonnant que la communion reçue du Christ prenne le visage du partage. Parce que spirituelle, la communion demande, en effet, à être incarnée dans tous les aspects de la vie chrétienne.
 

© SBEV. Pierre Debergé.

 
Ac 2,44-46
44Tous ceux qui étaient devenus croyants étaient unis et mettaient tout en commun.
45Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, pour en partager le prix entre tous, selon les besoins de chacun.
46Unanimes, ils se rendaient chaque jour assidûment au temple  ; ils rompaient le pain à domicile, prenant leur nourriture dans l'allégresse et la simplicité de coeur.
Ac 4,32-35
32La multitude de ceux qui étaient devenus croyants n'avait qu'un coeur et qu'une âme, et nul ne considérait comme sa propriété l'un quelconque de ses biens ; au contraire, ils mettaient tout en commun.
33Une grande puissance marquait le témoignage rendu par les apôtres à la résurrection du Seigneur Jésus, et une grande grâce était à l'oeuvre chez eux tous.
34Nul parmi eux n'était indigent : en effet, ceux qui se trouvaient possesseurs de terrains ou de maisons les vendaient, apportaient le prix des biens qu'ils avaient cédés
35et le déposaient aux pieds des apôtres. Chacun en recevait une part selon ses besoins.
Ac 2,44-46
Ac 4,32-35
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org