980
Galilée
490
Joseph
162
Nazareth
6
Le Saux Madeleine
Pour une lecture sainte de Mt 2,19-23 : Le retour d'Égypte
Gros plan sur
 
Commencer
 
Pour une lecture sainte de Mt 2,19-58
 
Joseph a tenu l'avenir de Dieu entre ses mains ! Au début de l'évangile de Matthieu, il joue un rôle décisif pour le destin du Fils de Dieu dans le monde, surtout devant l'épreuve. Relisons le dernier épisode où il intervient, le retour d'Égypte : Mt 2, 19-23.

Regarder

L'épisode est daté : c'est "après la mort d'Hérode" (en l'an 4 avant notre ère, selon les historiens). Deux personnages entrent en scène : l'Ange du Seigneur et Joseph. L'Ange est déjà intervenu deux fois dans la vie de Joseph, d'abord pour lui demander de prendre chez lui Marie "enceinte, par le fait de l'Esprit Saint", et ensuite pour l'avertir de fuir en Égypte avec elle et l'enfant (Mt 1, 20 et 2, 13). Plus loin, il se rendra en Galilée et non en Judée après avoir été "divinement averti" (v. 22, le passif sous-entend l'action de Dieu).

Joseph en Égypte évoque évidemment un autre Joseph, le patriarche de la Genèse (Gn 37-50). Comme le patriarche, il est "fils de Jacob" (cf. la généalogie de Mt 1, 16) et Dieu lui parle en songe. Est-ce la raison pour laquelle il est appelé ici par son nom, contrairement à "l'enfant et sa mère" ? Le récit est étrange. Pourquoi l'Ange dit-il : "ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l'enfant ?" Le pluriel est étonnant puisqu'il ne s'agit que d'Hérode ! Quant aux ordres divins, ils sont à la fois précis sur les gestes à poser (se lever, prendre, aller…) et vague sur la destination (la "terre d'Israël" est une indication large !).

Joseph paraît obéir en tout. Mais il prend des initiatives : il doit choisir un lieu où s'installer avec sa famille, il se renseigne et apprend que le danger persiste avec Archélaüs (tout aussi cruel que son père Hérode ?). Nouveau songe, nouvelle décision. Ils n'habiteront pas en Judée, mais en Galilée, et plus précisément à Nazareth. Et, pour terminer, encore une énigme : la phrase "il sera appelé Nazôréen" ne vient d'aucun prophète en particulier ! Par contre, l'enfant sera connu comme Jésus de Nazareth, le "fils du charpentier".

Méditer

Quand le patriarche Joseph relisait son histoire devant ses frères qui l'avaient sacrifié à leur jalousie, il ne voyait pas son arrivée en Égypte comme un drame humain seulement. "Dieu m'a envoyé devant vous... pour vous permettre de vivre", leur dit-il (Gn 45, 7). Au terme de son aventure et au faîte de la gloire, il lui était donné de sauver tous les siens de la famine en les accueillant en Égypte. De même, il revient à l'époux de Marie de sauver la vie de l'enfant Jésus, et, de ce fait, d'assurer l'avenir du Sauveur des hommes. L'un et l'autre Joseph ont le privilège de recevoir des messages divins et de savoir les interpréter, pour le bien d'un grand nombre.

L'enfant Jésus qui est au centre de l'histoire rappelle Moïse. Moïse nouveau-né fut arraché à la mort programmée par le roi d'Égypte, et, plus tard, il dut fuir la colère de ce roi. C'est en terre étrangère que le Seigneur lui dit : "Va, retourne en Égypte, car tous ceux qui en voulaient à ta vie sont morts" (Ex 4, 19). L'itinéraire de Jésus n'est pas tout à fait le même. Mais, dans l'un et l'autre cas, on voit que les puissances humaines ne peuvent empêcher le salut de Dieu de se réaliser. Il suffit pour cela d'un homme à l'écoute de la parole du ciel et prompt à obéir, autant qu'intelligent et responsable. Le charpentier a tenu entre ses mains l'avenir du monde… en la personne du Fils de Dieu.

Prier

Contemplons Joseph tout au service de l'enfant qui lui était confié et de sa mère. Ce fut pour lui affaire de foi et de responsabilité d'homme. Jésus de Nazareth a reçu de lui son nom, sa patrie, son métier. Et, dans cette histoire, comment distinguer ce qui est de l'homme et ce qui vient de Dieu ?

Nous pouvons aussi prier le psaume 16 qui convient si bien à Joseph et à Jésus : "Dieu, garde-moi car j'ai fait de toi mon refuge. Je dis au Seigneur : C'est toi le Seigneur ! Je n'ai pas de plus grand bonheur que toi... Je bénis le Seigneur qui me conseille, même la nuit ma conscience m'avertit… Tu me fais connaître la route de la vie".

Madeleine Le Saux
 
Mt 2,19-23
19Après la mort d'Hérode, l'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph, en Egypte,
20et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l'enfant et sa mère, et mets-toi en route pour la terre d'Israël ; en effet, ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l'enfant. »
21Joseph se leva, prit avec lui l'enfant et sa mère, et il entra dans la terre d'Israël.
22Mais, apprenant qu'Archélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s'y rendre ; et divinement averti en songe, il se retira dans la région de Galilée
23et vint habiter une ville appelée Nazareth, pour que s'accomplisse ce qui avait été dit par les prophètes  : Il sera appelé Nazôréen.
Mt 2,19-23
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org