81
Abandon
224
Confiance
230
Détresse
2
Stricher Joseph
Détresse ou confiance ?
Théologie
 
Commencer
 
Jésus crucifié prend-t-il à son compte le premier verset du Ps 22 seulement ou fait-il allusion à l'ensemble du psaume ?
 

Jésus crucifié prend-t-il à son compte le premier verset du Ps 22 seulement ou fait-il allusion à l’ensemble du psaume ? Pousse-t-il un cri de détresse ou entame-t-il un chant de confiance ?

Marc et Matthieu ne rapportent qu’une seule parole de Jésus en croix, le début du Ps 22. D’après Marc, Jésus parle en araméen : "Éloï, Éloï, lama sabaqthani ?" D’après Matthieu, il parle en hébreu : "Eli, Eli, lema sabaqthani ?" À l’intention de leurs lecteurs, les deux évangélistes traduisent la phrase de Jésus en grec. Les lecteurs en comprennent-ils pour autant le sens ? Que veut dire ce "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?" Au moment où la mort approche, Jésus pense-t-il au début du Ps 22 seulement ou veut-il réciter l’ensemble du psaume ? Cri de détresse ou prière de confiance en Dieu Sauveur ? Il n’est pas facile de répondre à ces questions. Nous sommes devant le mystère de Jésus mourrant en croix. Comme l’écrit Paul aux Corinthiens, c’est un scandale pour les uns, une folie pour les autres. Que signifie ce cri de Jésus et l’écrasant silence de Dieu ?

Jésus et son Père

Écoutons maintenant le témoignage de Luc. Comme nous, il a lu le texte de Marc. Comme nous il essaye de l’interpréter. Mais sa réponse est sans ambiguïté. Jésus meurt en faisant confiance à son Père. Relisons la passion selon St Luc. Jésus ne récite pas le début du Ps 22, mais il prononce d’autres paroles. Il met en pratique ce qu’il a enseigné à ses disciples et prie pour ses bourreaux : "Père, pardonne-leur car, ils ne savent pas ce qu’ils font". D’une parole souveraine, parole de grâce, il ouvre au bon larron les portes du Paradis : "Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le Paradis". Sa dernière parole, comme d’ailleurs sa première dans le Temple de Jérusalem à l’âge de 12 ans, est pour ce Père tant aimé : "Père, entre tes mains, je remets mon esprit" (Ps 31,6).

La mort du Juste

Luc a-t-il trahi la vérité historique ? A-t-il voulu atténuer le scandale de Jésus mourant dans un cri de détresse ? Certains historiens le pensent. Je ne partage pas ce point de vue. Il me semble au contraire que Luc est un bon historien de son temps qui ne se contente pas de rapporter la matérialité des faits. Il aide son lecteur à comprendre le sens des événements. Pour lui, les sentiments de Jésus en croix sont ceux du Ps 22, pris dans son ensemble. Rapporter seulement le premier verset peut induire son lecteur en erreur et spécialement dans le cas où ce lecteur ne serait pas familier des psaumes. Un extrait du psaume 31 est d’avantage adapté à la situation et résume les sentiments de Jésus. Celui-ci, comme le souligne le centurion, meurt comme un juste et remet sa vie à son Père. Il est un modèle pour tous les croyants.


© SBEV. Joseph Stricher.

 
Ps 22
1Du chef de choeur, sur « Biche de l'aurore  ». Psaume de David.
2Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné  ? J'ai beau rugir, mon salut reste loin.
3Le jour, j'appelle, et tu ne réponds pas, mon Dieu ; la nuit, et je ne trouve pas le repos.
4Pourtant tu es le Saint  : tu trônes, toi la louange d'Israël  !
5Nos pères comptaient sur toi ; ils comptaient sur toi, et tu les libérais.
6Ils criaient vers toi, et ils étaient délivrés ; ils comptaient sur toi, et ils n'étaient pas déçus.
7Mais moi, je suis un ver et non plus un homme, injurié par les gens, rejeté par le peuple.
8Tous ceux qui me voient me raillent ; ils ricanent et hochent la tête  :
9« Tourne-toi vers le SEIGNEUR  ! Qu'il le libère, qu'il le délivre, puisqu'il l'aime ! »
10Toi, tu m'as fait surgir du ventre de ma mère et tu m'as mis en sécurité sur sa poitrine.
11Dès la sortie du sein, je fus remis à toi ; dès le ventre de ma mère, mon Dieu, c'est toi  !
12Ne reste pas si loin, car le danger est proche et il n'y a pas d'aide.
13De nombreux taureaux me cernent, des bêtes du Bashân m'encerclent.
14Ils ouvrent la gueule contre moi, ces lions déchirant et rugissant.
15Comme l'eau je m'écoule ; tous mes membres se disloquent. Mon coeur est pareil à la cire, il fond dans mes entrailles.
16Ma vigueur est devenue sèche comme un tesson, la langue me colle aux mâchoires. Tu me déposes dans la poussière de la mort.
17Des chiens me cernent ; une bande de malfaiteurs m'entoure : ils m'ont percé les mains et les pieds.
18Je peux compter tous mes os ; des gens me voient, ils me regardent.
19Ils se partagent mes vêtements et tirent au sort mes habits.
20Mais toi, SEIGNEUR, ne reste pas si loin ! O ma force, à l'aide ! Fais vite  !
21Sauve ma vie de l'épée et ma personne des pattes du chien ;
22arrache-moi à la gueule du lion, et aux cornes des buffles... Tu m'as répondu !
23je vais redire ton nom à mes frères et te louer en pleine assemblée  :
24Vous qui craignez le SEIGNEUR, louez-le ! Vous tous, race de Jacob, glorifiez-le ! Vous tous, race d'Israël, redoutez-le !
25Il n'a pas rejeté ni réprouvé un malheureux dans la misère ; il ne lui a pas caché sa face ; il a écouté quand il criait vers lui.
26De toi vient ma louange ! Dans la grande assemblée, j'accomplis mes voeux devant ceux qui le craignent :
27Les humbles mangent à satiété ; ils louent le SEIGNEUR, ceux qui cherchent le SEIGNEUR  : « A vous, longue et heureuse vie  ! »
28La terre tout entière se souviendra et reviendra vers le SEIGNEUR  ; toutes les familles des nations se prosterneront devant sa face  :
29Au SEIGNEUR, la royauté  ! Il domine les nations.
30Tous les heureux de la terre ont mangé : les voici prosternés ! Devant sa face, se courbent tous les moribonds  : il ne les a pas laissé vivre.
31Une descendance servira le SEIGNEUR  ; on parlera de lui à cette génération ;
32elle viendra proclamer sa justice, et dire au peuple qui va naître ce que Dieu a fait.
Ps 22
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org