524
Ancien Testament
696
Narratologie
55
Ska Jean-Louis
155 - "Nos pères nous ont raconté" - Introduction à l'analyse des récits de l'Ancien Testament
Théologie
 
Approfondir
 
Jean-Louis Ska élargit le champ de l'étude littéraire de la Bible en utilisant les outils de la « narratologie » ou science de la narration...
 

Au service de la lecture biblique, voici, sous une forme entièrement nouvelle, l’introduction que le professeur Jean-Louis Ska a rédigée en 1990 à l’intention de ses étudiants. J.-L. Ska fait partie de ceux qui, sans quitter la méthode historique, ont élargi le champ de l’étude littéraire de la Bible en utilisant les outils de la « narratologie » ou science de la narration.

Dans le domaine francophone, la narratologie reste influencée par les travaux de Gérard Genette, dont le « Discours du récit », paru en 1972, a suscité commentaires, reprises et contestations, signes de sa fécondité (Dans Figures III, Paris, 1972, p. 65-282. Regroupé désormais avec le Nouveau discours du récit (Paris, 1983), sans modification, sous l’unique titre Discours du récit, (coll. « Points-Essais » n° 581), Paris, 2007, 440 pages). La plupart des concepts exposés dans les pages qui suivent lui sont empruntés. Néanmoins, J.-L. Ska a choisi de les faire dialoguer avec les recherches d’autres critiques importants, moins connus du grand public francophone (leurs œuvres sont en anglais), tels Wayne C. Booth, Seymour Chatman ou Meir Sternberg.

Tout le mérite de ce Dossier est non seulement de donner de solides bases théoriques d’analyse, mais de montrer, exemples à l’appui, leur utilité pour goûter, selon le beau titre de Robert Alter, « l’art du récit biblique ». 

Ces dernières années sont parues d’excellentes initiations à ce type d’exégèse. Leurs exemples sont pour la plupart empruntés au Nouveau Testament. De ce point de vue, l’ouvrage de J.-L. Ska reste inégalé, lui qui parcourt de long en large le Premier Testament. Certes, le lecteur attentif remarquera que, dans la multitude des citations, les livres des prophètes et des sages sont peu représentés face aux livres narratifs et qu’en ce qui concerne le Pentateuque, le Lévitique brille par son absence. C’est que tout n’est pas récit dans la Bible. D’autres approches littéraires offrent des outils plus appropriés aux genres oraculaires, législatifs, épistolaires, poétiques. 

Par rapport à l’édition originale anglaise, la division en chapitres a été modifiée, des titres et sous-titres ont été introduits, des paragraphes ont été réécrits et d’autres ajoutés, les index ont été revus, la bibliographie a non seulement été mise à jour mais adaptée pour le public francophone. Enfin nous remercions J.-L. Ska d’avoir rédigé une préface inédite. 

Puissent l’étudiant(e), le/la responsable d’un groupe biblique, le lecteur ou la lectrice, trouver en ces pages des outils pour s’émerveiller de la façon dont « nos pères nous ont raconté » l’action de Dieu accomplie en leur temps !

Cahier Évangile n° 155
120 pages, SBEV/Éd. du Cerf, mars 2011 (12 euros)



Sommaire du numéro

DOSSIER : « Nos pères nous ont raconté » Introduction à l'analyse des récits de l'Ancien Testament
par Jean-Louis SKA


p. 4 - Préface  À lire

p. 6 - Introduction : les premières étapes de l'analyse


p. 10 - I - Histoire et récit

p. 12 - II - Le temps

1. Temps raconté, temps racontant  Extrait à lire
2. Ordre
3. Durée
4. Fréquence

p. 20 - III - L'intrigue
1. Les différentes sortes d'intrigue  Extrait à lire
2. Les intrigues unifiées
3. Épisode et scènes
4. Conventions littéraires et scènes types 

p. 40 - IV - Le narrateur
1. La structure de la communication narrative
2. La voix narrative
3. Les récits emboîtés 

p. 54 - V - Le lecteur
1. Les trois positions de lecture
2. Connaissance et ironie
3. L'intérêt du lecteur   Extrait à lire

p. 65 - VI - Le point de vue
1. La théorie
2. La focalisation dans la Bible
3. Précisions de vocabulaire
4. Les situations narratives de F. K. Stanzel

p. 81 - VII - Les personnages
1. Catégories de personnages
2. Les personnages dans l'intrigue
3. Caractérisation des personnages   Extrait à lire
4. Le modèle sémiotique

p. 93 - Conclusion  

p. 53 - Liste des encadrés
p. 7 : Le verbe hébreu
p. 8 : Critères de délimitation
p. 20 : Le primat de l’action
p. 21 : Les expositions de Balzac
p. 41 : « Implicite » ou « impliqué » ?
p. 43 : Le narrateur non fiable
p. 45 : Le narrateur omniscient
p. 48 : La mise en abyme
p. 54 : L’acte de lecture
p. 81 : L’intrigue et les personnages

p. 96 - Liste des abréviations  

p. 97 - Bibliographie 

p. 107 - Index des auteurs  

p. 108 - Index des œuvres littéraires  

p. 109 - Index des textes bibliques  

p. 113 - Index des notions 


ACTUALITÉS

p. 115 - Des livres

Pierre Gibert, L’invention critique de la Bible, XVe–XVIIIe siècles
Jean-Marc Babut, Jonas ou Dieu… et l’idée que l’on se fait de lui
Daniel, Marguerat, Un admirable christianisme. Relire les Actes des Apôtres
Jean Delorme, Isabelle Donegani, L’Apocalypse de Jean. Révélation pour le temps de la violence et du désir. Tome I – Chapitres 1-11. Tome II – Chapitres 12-22
Voir recensions 2011

Brèves

 
Jérusalem: l'entrée du St Sépulcre
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org