198
Découverte
401
Qumrân
855
Rouleaux de la Mer Morte
144
Duhaime Jean
La découverte des manuscrits
Gros plan sur
 
Approfondir
 
Au sens large, on appelle « manuscrits de la mer Morte »...
 

Au sens large, on appelle « manuscrits de la mer Morte »  un ensemble de documents juifs anciens découverts à différents endroits dans le voisinage de la mer Morte au milieu du XXe s. L’expression s’applique couramment, dans un sens plus restreint, aux plus nombreux d’entre eux, trouvés dans des grottes aux abords d’un site connu sous le nom de Qoumrân (on écrit aussi Qumrân), dont la ruine s’étendait sur un plateau marneux un peu en retrait de la rive nord-ouest, entre Ein-Guèdi et Jéricho. On se réfère plus précisément à ces derniers en parlant des textes ou des manuscrits de Qoumrân. Ce sont eux qui sont présentés dans ce Supplément.

Les sept premiers manuscrits de Qoumrân, copiés sur des rouleaux de cuir, ont été trouvés par hasard au cours de l’hiver 1946-1947 dans ce qu’on nommera la grotte 1 (1Q) par trois jeunes bédouins de la tribu Ta’amireh. Quatre de ces manuscrits, confiés à un marchand d’antiquités de Bethléem, furent achetés en juillet 1947 par le métropolite syrien de Jérusalem, Athanase Yeshue Samuel. Il sollicita l’avis de chercheurs de l’École américaine de recherche orientale qui en identifièrent trois et les photographièrent : un rouleau complet du livre d’Isaïe (1QIsa), un commentaire (ou pècher) du livre d’Habaquq (1QpHab) et la règle (en hébreu sérek) d’une communauté (1QS). Le dernier manuscrit, trop fragile pour être déroulé facilement, s’avérera plus tard être un « apocryphe de la Genèse » (1QApGen). Après plusieurs tentatives, le métropolite Athanase réussit à vendre ces manuscrits aux États-Unis en 1954, sans se douter qu’ils étaient en fait achetés par un intermédiaire travaillant pour le compte du gouvernement israélien.

Les trois autres manuscrits découverts par les Bédouins, de même que les deux jarres dans lesquelles ils se trouvaient, transitèrent par un autre antiquaire de Bethléem et furent rachetés dès la fin de 1947 par Eleazar L. Sukenik, professeur à l’Université hébraïque de Jérusalem. Il s’agissait d’un autre rouleau du livre d’Isaïe (1QIsb), plus fragmentaire que le premier, d’un rouleau d’hymnes (1QHa) et d’une règle concernant la guerre (en hébreu milhama) ultime entre les forces de la lumière et celles des ténèbres (1QM). Sukenik en prépara la publication, qui fut achevée en 1954, peu après son décès, par son collègue Nahman Avigad.

En janvier 1949, la grotte 1 fut repérée par un détachement de la Légion arabe dans une falaise surplombant la mer Morte, à un kilomètre environ au nord d’un site connu sous le nom de Khirbet (= « la ruine de ») Qoumrân. Une équipe dirigée par G. Lancaster Harding, du Département des antiquités de la Jordanie, et Roland de Vaux, de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem, y recueillit des morceaux de jarres similaires à celles qui avaient été vendues à Sukenik et environ 600 fragments de manuscrits, dont quelques-uns qui s’étaient détachés des rouleaux trouvés par les Bédouins et en confirmaient ainsi la provenance.

En février 1952, les Bédouins découvrirent une deuxième grotte contenant des manuscrits un peu au sud de la première. À la demande des autorités jordaniennes, l’École américaine et l’École biblique explorèrent la falaise rocheuse. On repéra des vestiges d’occupation dans une quarantaine de grottes, dont 26 contenant de la poterie contemporaine de celle de la grotte 1 ; une troisième grotte à manuscrits, un peu au nord de la première, livra des fragments de quatorze manuscrits et un curieux rouleau de cuivre. Entre 1952 et 1956, bédouins et archéologues trouvèrent des documents dans huit autres grottes, dont cinq creusées dans la terrasse marneuse, à quelques dizaines de mètres des ruines elles-mêmes. La plus spectaculaire est la grotte 4, qui livra des milliers de fragments provenant d’environ 600 manuscrits. Au total, des fragments d’un peu plus de 900 manuscrits ont ainsi été retirés de onze grottes. Ils constituent le corpus des textes de Qoumrân.


© Jean Duhaime et Thierry Legrand, SBEV / Éd. du Cerf, Supplément au Cahier Évangile n° 152 (juin 2010), "Les rouleaux de la mer Morte", p. 3-4.

 

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org