Lectures du dimanche

LITURGIE CATHOLIQUE

Retrouvez les commentaires bibliques des textes liturgiques des dimanches, réalisés par notre Service, en partenariat avec les Fiches Dominicales.

Vidéo actu
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org

Vidéo

Voyages bibliques
Nous proposons des voyages sur les terres de la Bible, ainsi que des images et des cartes des pays de la Bible.
A la une

Le Carême, ou le sens de l'épreuve.
Le Carême 2018 est commencé. Nous vous proposons un petit parcours sur la manière dont la Bible "raconte" les épreuves des croyants, Epreuve, tentation, sacrifice, les termes sont divers mais traduisent cette réalité que la foi et l'épreuve sont liées.



Commençons par les récits les plus anciens:
Abraham a connu la plus grande épreuve qui soit, lorsque Dieu a demandé de sacrifier son fils unique, l'enfant de la promesse, Isaac. Mais que voulait donc Dieu? Lecture de Genèse 22
• Ce même récit lu par les rabbins.

Un autre épisode célèbre exprime les épreuves douloureuses, c'est l'histoire de Job, le juste innocent qui subit épreuve sur épreuve.:
• L'épreuve de Job. Job face à Satan.  Lecture commentée de Job 1-2: A la cour céleste, Dieu et l'Adversaire (= le Satan) se défient, et c'est un homme, Job, qui en est l'enjeu et qui y laisse sa peau.  

Dans la Nouvelle Alliance, les récits montrant Jésus tenté commencent les Evangiles.
• Les récits des tentations de Jésus racontées par Marc, Matthieu et Luc.
• Ce même récit des tentations selon les Pères de l'Eglise. Pour eux, les tentations sont un événement majeur de l'histoire du salut.

Un autre moment de la vie publique de Jésus où il vit une réelle épreuve, c'est lorsqu'il doit choisir d'aller jusqu'au bout ou non: l'épreuve de Gethsémani.
• Lecture suivie du récit chez Marc  14,32-42 
• Par contre, dans l'évangile de Jean, on ne trouve pas ce récit. Est-ce parce qu'il est trop dur? 

Reflexion des auteurs récents:
• Comment repousser le Tentateur? François de Sales et Bossuet ont cherché des réponses...
• La question de la souffrance de l'innocent et le mal: La légende du Grand Inquisiteur, dans "Les frères Karamazov" de Dostoïevski.


1 AU 31 MARS: LE MOIS DE LA BIBLE

Le mois de la Bible est né du constat qu'il n’est pas si facile de choisir une Bible et que de nombreux questionnements restent parfois sans réponse. C’est pourquoi, nous, réseau des librairies chrétiennes, avons décidé de mettre en place un mois dédié à cet ouvrage du 1er au 31 mars 2018  


 

INFORMATIONS
Le Service Biblique catholique "Evangile et Vie" (SBEV) a changé d'adresse.  Si vous souhaitez nous écrire par voie postale, par exemple pour commander un Cahier Evangile, les nouvelles coordonnées sont les suivantes:
SBEV - 25 rue Gandon - 75 013 Paris -
T: 0033 (0)1 42 22 03 89


 

Notre confrère québécois, "Interbible" (www.interbible.org), propose des quizz bibliques. Puisque la fête de la Présentation de Jésus au Temple montre les racines juives de Jésus, voici un test pour tester vos connaissances à ce sujet:   ICI


Savez-vous que les FICHES DOMINICALES vous proposent les commentaires des textes bibliques eucharistiques des dimanches et fêtes? Vous en avez des extraits sur cette page, en haut à gauche...


 

 

Cahiers Evangile Suppléments Cahiers Evangile
Agenda
Du mardi 10 avril 2018 au lundi 16 avril 2018

Voir toutes les dates
Un livre à lire

Sandro Veronesi
Selon saint Marc
Traduit de l’italien par François Rosso, Grasset, 193 p., 17 €

Sandro Veronesi (S.V.), né en Toscane en 1959, s’est fait connaître par de brillantes créations qui explorent des champs d’une impressionnante diversité : architecture, cinéma, théâtre, littérature. On peut en trouver de multiples témoignages sur le Net. Le public français associe volontiers son nom au roman Chaos calme, qui a obtenu les prix Femina étranger et Méditerranée étranger en 2008.

Le livre Selon saint Marc, publié en italien en 2015 sous le titre Non dirlo. Il Vangelo di Marco, est le fruit d’une lecture toute personnelle de l’évangile de Marc, dont S.V. avait reçu dans sa boîte aux lettres un exemplaire gratuit lors d’une vaste opération de distribution effectuée à l’initiative du pape Jean-Paul II pour la fête de Noël 1996. Il précise : « Je ne suis pas un croyant, mais je suis un lisant. » Et il entreprend de partager les réflexions que lui suggère cette expérience de lecture, en prenant soin de signaler que ce qu’il rédige est issu d’un exposé oral et a été envisagé comme support d’autres exposés oraux, à l’instar du récit évangélique. Il divise son texte en deux volets : la première section est une présentation qui suit pas à pas le déroulement de Marc (il s’agit, selon les termes de S.V. d’un « récit du récit »), tandis que la seconde partie regroupe des notes diverses qui en éclairent ou prolongent l’interprétation. Il recommande de respecter cette disposition en évitant d’interrompre la lecture suivie de la première section pour consulter les notes de manière intempestive. Dans son introduction, il confie que deux motivations l’ont conduit à entreprendre une telle démarche : l’enthousiasme qu’il a ressenti comme lecteur de l’œuvre de Marc, et la surprise qu’il a éprouvée en découvrant que le concile Vatican II, dans Dei Verbum, manifestait une réelle ouverture à l’égard de toute personne, quelle que soit sa position par rapport à la foi chrétienne.

 (suite)

Niveau de lecture: aisé