79
Mort
595
Nouveau Testament
110
Marguerat Daniel
Vivre avec la mort. Le défi du Nouveau Testament
2882956781
Vivre avec la mort. Le défi du Nouveau Testament
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de Daniel Marguerat : "Vivre avec la mort. Le défi du Nouveau Testament", par Gérard Billon.
 

Daniel Marguerat
Vivre avec la mort. Le défi du Nouveau Testament
Cabédita, « Parole en liberté », 2013, 96 p., 16 €

Les éditions du Moulin ayant cessé leur activité, les éditions suisses Cabédita en ont repris le catalogue biblique et la ligne éditoriale. Daniel Marguerat (D.M.) a ainsi actualisé plu­sieurs petits ouvrages de vul­garisation. Rédigé pour la pre­mière fois en 1987, retravaillé et mis à jour, écrit simplement, celui-ci rendra de grands ser­vices à toute personne engagée dans l’accompagnement des familles en deuil et la pastorale des funérailles.

Le titre dit bien la conviction qui anime les pages : « Vivre avec la mort ». Conviction chrétienne, à la fois tranquille et confiante (le mot « confiance » est l’un des derniers mots de l’ouvrage), qui tranche sur notre époque où la mort ordinaire est esqui­vée mais non la mort violente (accidents, terrorisme, catas­trophes naturelles ; chap. 1). Là-dessus, le « défi du Nouveau Testament » – enraciné dans les Écriture juives – tient en une triple affirmation : « La mort, décret insondable de Dieu ; la mort, salaire du péché ; la mort, passage vers la résurrection » (p. 22). Mieux que nous-mêmes peut-être, les écrits de Sagesse, tels les psaumes ou le livre de Job, ne cachent pas la réalité du trépas, les fractures et les larmes ; attribuer à Dieu une responsabilité là-dedans, c’est le méconnaître (chap. 2). Il est le Dieu de la vie et, en dehors du trépas, il existe une autre mort dont nous sommes les acteurs, les complices, les vic­times : « l’extinction du sens de la vie » ou encore « la vie coupée de Dieu », le « salaire du péché » (p. 47). La foi chrétienne dit que cette mort-là est vaincue par le Christ (belle relecture de Jean 11). Il s’agit d’être vivant avant le trépas (chap. 3).

Le dernier chapitre porte sur l’après-mort – dernière étape du discours avant d’aborder la résurrection. On notera l’im­portance donnée à la diversité des images et des langages, à la question de la « justice » – trop souvent oubliée – et du croire, à l’incompatibilité entre résur­rection et réincarnation. D.M. a l’art des formules qui font réflé­chir. Un autre petit livre, Résur­rection. Une histoire de vie (paru en 2015 chez le même éditeur) revient sur la question, détaille la diversité des langages et commente de façon lumineuse 1 Corinthiens 15 et sa dyna­mique de métamorphose. À lire, relire, discuter.

                                                                                                Gérard Billon

Niveau de lecture : aisé

(Recension parue dans le Cahier Évangile n° 177(septembre 2016), « La Loi dans l’Évangile de Matthieu », p. 75)

 

 

 

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org