1132
Pierre
23
Berder Michel
Pierre dans l'évangile de Matthieu : un personnage contrasté
Gros plan sur
 
Commencer
 
Les traits saillants qui caractérisent le personnage de Pierre dans l'évangile de Matthieu...
 

Au terme de ce parcours, essayons de relever quelques traits saillants qui caractérisent le personnage de Pierre dans Mt.


Un acteur de premier plan

Pierre est manifestement celui des apôtres qui se trouve cité le plus souvent par Mt. Des commentateurs, tels U. Luz signalent qu’il fait l’objet d’un traitement spécial, en comparaison, par exemple, avec la présentation des deux fils de Zébédée.

Il est identifié dès Mt 4,18. Il fait l’objet de prises de parole particulières de la part de Jésus. Dans certaines séquences ses sentiments et ses appréciations sont explicités par le narrateur. Au plan diachronique, les exégètes qui adoptent, pour la question synoptique, la théorie des deux sources répartissent les données fournies par Mt en trois grands ensembles : 1) traditions provenant de Mc (les plus nombreuses), 2) traditions issues de la Source des Paroles de Jésus, 3) bien propre de Mt. Dans sa monographie sur Pierre dans Mt, A. J. Nau compte dix références de Mc reprises dans Mt et signale cinq omissions.


Des liens diversifiés avec les autres disciples

Le personnage de Pierre apparaît dans Mt au sein de situations variées. Certaines séquences ne concernent que lui parmi les disciples (tel l’épisode de l’impôt pour le Temple). Dans d’autres cas, il fait partie d’un groupe restreint (associé, notamment à Jacques et Jean). En plusieurs occasions, il joue le rôle de porte-parole (profession de foi de Césarée) mais il lui arrive aussi de se distinguer par son comportement ou par ses propos (ainsi, lors de la marche sur la mer ou dans la scène de l’annonce du triple reniement). Dans un bon nombre de péricopes, il figure de manière anonyme au sein du groupe des apôtres ou des disciples.

Le déroulement de la Passion fournit au lecteur des points de comparaison entre Judas le traître et Pierre qui a renié son maître. Mais on peut noter que leur présentation est différenciée dans la liste de Mt 10,2-4.


Une relation complexe à l'égard de Jésus

Comme nous l’avons remarqué, l’itinéraire effectué par Pierre dans l’évangile de Mt est bien accidenté. Sa relation à son maître traverse des péripéties plus ou moins graves, dont certaines sont annoncées à l’avance, comme le triple reniement. Les titres que lui attribue Jésus à quelques versets de distance reflètent bien cette complexité : en Mt 16,18 il est présenté comme la pierre sur laquelle Jésus annonce qu’il bâtira son Église mais en Mt 16,23 il reçoit la qualification de « Satan ». La description des situations vécues attire l’attention du lecteur sur un certain nombre de thématiques présentes dans l’ensemble de l’évangile : appel et mission, foi et doute, confiance et peur, révélation d’origine divine et points de vue humains, lien entre ciel et terre, proximité du Royaume, fondation sur le roc, scandale, être premier ou dernier, expérience du pardon…

Nous avons pu observer que les mentions de Pierre sont particulièrement concentrées dans certaines sections de l’évangile, notamment entre les chapitres XIV et XVIII et dans le récit de la Passion. Dans Mt, Pierre ne joue pas de rôle singulier après la Passion. On ne peut dire strictement qu’il disparaît du récit, car il fait partie du groupe des disciples, mais il ne fait jamais l’objet, de la part du narrateur, d’une attention particulière. Et, jusqu’à la fin de l’évangile, son image reste contrastée. Ainsi Mt 28, 17 mentionne encore des doutes chez les disciples. Emmanuelle Steffek attire l’attention sur cet aspect, en notant : « Au final, l’ambiguïté avec laquelle Mt a progressivement construit la figure de Pierre ne s’estompe pas. »
 
[...]

© Michel Berder, Cahier Évangile n° 165, Pierre, le premier des Apôtres, p. 17-18.
 
Jérusalem: l'entrée du St Sépulcre
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org